Test du casque Jet Sena Savage


Sena Savage-un Jet au dessin vintage

« La vie sans musique est tout simplement une erreur ». Je ne sais plus si c’est de Nietzsche ou de Kev Adams, mais je partage cette réflexion. Et c’est vraiment le truc qui me fait regretter la boîte à roues. Peut-être même le seul. Pouvoir cruiser en écoutant mes musiques préférées. Depuis quelques belles années maintenant, ceci est possible grâce à la technologie Bluetooth. De nombreux équipementiers proposent diverses solutions intégrables à votre heaume préféré, avec plus ou moins de discrétion. Sena, l’un des leaders en technologies de communication pour casque moto (vélo ou même chute libre accessoirement) nous propose une solution tout en un : le casque Jet Sena Savage

Sena, et c’est facile !

Le casque jet Sena Savage embarque avec lui le module 10S, parfaitement intégré (surtout le micro) et proposant une ergonomie simplissime. Alors certes, le choix du nom est franchement abusé : Savage ! « Sobre » ou « Passe-Partout » eut été un choix plus en lien avec son look, quoi que moins vendeur.

Mais attention, sobre ne veut pas dire moyen. En l’occurrence, c’est tout le contraire avec ce casque jet de chez Sena.

Dès le déballage, on comprend vite que Sena ne se moque pas du monde : c’est Noël avant l’heure. Le casque est déjà très bien emballé (histoire de préserver la finition mate). En plus, la boîte contient deux casquettes, un livret explicatif robuste et très pratique, ainsi qu’un coussin de casque gonflable et un câble de transfert de données en USB type B.

Casque jet Sena Savage : contenu du carton

Beaucoup de matos dans le carton, et le tout de bonne qualité

Grace aux visières incluses, vous pourrez opter pour un look à la « Chip’s » et une protection aux éblouissement déjà très performante aux heures les plus lumineuses, ou pour un look plus cross avec la visière longue qui vous protégera de quasiment tout. J’ai trouvé que la visière longue perturbait mon champ de vision, et malgré le look « mauvais garçon » impeccable, j’ai opté pour la courte qui entre 10 h et 16 h l’été a parfaitement rempli son office.

Sena Savage- une visière courte qui protège déjà beaucoup

La visière courte est discrète mais elle protège déjà bien du soleil

Sena Savage-visière cross, maxi protection solaire

La visière cross est plus imposante mais change le look et assure une protection solaire presque intégrale

Casque jet Sena Savage : un jet de qualitay !

N’oublions pas la vocation première du casque jet Sena Savage : c’est un casque moto. Avant de juger de son électronique embarquée, attardons-nous sur les qualités de ce heaume, et ces éventuels défauts.

Casque jet Sena Savage : un Jet au dessin vintage

Une ligne épurée pour un casque de conception moderne et connecté

Le casque jet Sena Savage est un jet pur. Entendez par là qu’il est sobre et reprend les codes esthétiques des jets « vintage ». A savoir : une coque à la forme assez ronde, sans spoiler ni entrée ou sortie d’air. Une sangle Double D assez raide, en tout cas moins facile à manipuler que celle des Shoei JO ou EX ZERO. Trois pressions frontales pour y apposer les visières fournies ou un écran tel que le Dexter Bubble plucker.

La finition globale est exempte de défaut. La finition mate allie classe et sobriété. L’intérieur est tout simplement parfait : pour peu que vous choisissiez la bonne taille, aucun point dur, une grande douceur et un moelleux juste parfait. Attention donc à la taille : faisant du L chez Shark, Shoei, Nolan et LS2 et du XL chez HJC, il a fallu choisir un M pour ce casque. Ce, afin que les mousses épousent parfaitement mon visage d’éphèbe et que les écouteurs se placent pile-poil à la bonne distance de mes esgourdes.

Même porté ?

Le port du casque est très agréable. Son poids très contenu (à peine plus de 1100 g) et son intérieur doux rendent son port addictif, surtout quand votre âme de mélomane pointe le bout de son nez. Les visières ne sont pas un gadget et pour peu que vous ne soyez pas allergiques au look que cela confère à ce casque jet, leur capacité à réduire les affres d’une trop forte luminosité est bluffante.

Essai du casque jet Sena Savage avec le Bubble de Dexter

Avec la bubble de Dexter, en mode BadBoyAllBlack

Mais si vous désirez un look « Total Black Über Bad Boy« , optez comme moi pour l’écran Dexter Bubble en teinte foncé. Je ne compte plus les longs regards inquiets des nombreux forçats du bitume en cette période de canicule qui, me voyant impassible au feu rouge, et attendant sereinement que mes 10 poneys s’ébrouent dans un vacarme discret, se demandaient quel improbable Dieu Grec se cachait ainsi sous le Savage. Un délice !

Vous l’aurez compris, ce casque jet est bien né et son look vintage (face, dos et côté droit) conviendra à la plus grande majorité des pilotes, du custom épuré au scoot néo retro. D’autant que ses caractéristiques modernes (coque en fibres de verre composites, intérieur découpé au laser et entièrement démontable et lavable) le rendent civilisé.

Musique Maestro !

C’est sur le côté gauche du casque que Sena a disposé les commandes du kit 10S. C’est donc ici que Terminator rencontre Fonzie. Cet effet FonzieNator est très naturel. L’intégration est franchement heureuse et justifie à mon sens d’envisager l’achat de ce casque jet Sena Savage, même si vous n’êtes pas une brêle en bricolage et que l’intégration d’un kit par vos soins ne vous effraie pas.

En avant de la mâchoire se situe une molette sans fin qui vous permettra, par exemple, de piloter le volume avec beaucoup plus de facilité que sur le set 3S de Sena par exemple. Le bouton de sélection multiple situé en arrière de la molette est plus petit mais facilement manipulable avec des gants. Les différentes séquences d’appui pour sélectionner moult fonctionnalités sont assez ardues à apprendre, surtout quand on passe d’un système Bluetooth (3s) à un autre. Mais avec un peu de pratique, c’est très jouable.

Quid des fonctionnalités ?

Alors là, c’est Byzance ! Le kit 10S est complet et performant. Il vous permet une connexion avec plusieurs appareils compatibles Bluetooth simultanément (mobile, GPS, lecteur MP3 par exemple). Vous avez la possibilité de gérer l’ordre de priorité des sources audio. Le 10s permet aussi l’écoute de la radio FM avec l’accès aisé à des pré-sélections.

C’est aussi un intercom qui vous permettra d’échanger vos réflexions les plus profondes (telles que vos excuses bidons sur vos maigres performances de pilote, la perte de votre Sac de Sable dans le précédent virage, ou votre capacité à produire des chapelets d’insultes quand vous avez surestimé l’adhérence de vos pneumatiques). Étant moi-même un loup solitaire, et mes congénères ressemblant plus à des livreurs de pizza qu’à Johann Zarco, je n’ai pas pu tester cette fonctionnalité. Mais les caractéristiques du 10s permettent une portée et une stabilité du signal plus importante qu’un 3S par exemple.

Casque jet Sena Savage : la discrète Led bleue-rouge et les deux boutons

Molette rotative et bouton de sélection, la LED bleu indique que l’appairage est effectif.

Vous avez la possibilité de paramétrer votre casque jet Sena Savage, soit en effectuant différents enchaînements de manipulation (guidés par des bips sonores) directement sur le casque soit via votre PC. C’est cette dernière solution que j’ai testée. Simple et rapide, il vous suffit de faire tourner un logiciel que vous trouverez sur le site de Sena puis de brancher votre Savage à votre PC à l’aide du câble fourni au moment opportun. Vous êtes guidé pas-à-pas et la mise à jour du micrologiciel est, elle aussi, très aisée. Vous pourrez ainsi par exemple pré-sélectionner trois numéros de téléphone à accès rapide ou vos stations radio favorites.

Casque jet Sena Savage : détail de la boucle double D et de la prise USB

Boucle double D pour un serrage impeccable et prise USB pour la charge et la mise à jour

Qualité d’écoute et restitution de la conversation

Globalement, la qualité sonore est bonne. Les basses, sans être phénoménales, sont meilleures que sur le 3S. Les mediums sont bien présents et les aigus peuvent devenir désagréables lorsqu’on monte le son au-delà du raisonnable. Pour vous donner une idée, les musiques fortement compressées type bande FM passent mieux que les morceaux avec une production plus « garage ». En clair, n’espérez pas savourer la subtilité d’un GodspeedYou!BlackEmperor ou la puissance d’un Mastodon dans des conditions d’écoute optimales. Toutefois, je me souviens avoir adoré cruiser pépère de nuit sur les bords de Saône en écoutant un petit Chris Isaak, avec une belle définition.

Niveau sécurité, je tiens à rassurer les plus réfractaires d’entre vous. Les informations audio qui vous parviennent via le casque jet Sena Savage ne viennent jamais occulter les autres informations usuelles (trafic routier, bruit de votre moteur, etc). C’est plus comme une « couche » audio supplémentaire mais cette dernière est facile à appréhender, et c’est plus la manipulation du dispositif qui risque de vous distraire, du moins au début.

« Allô, devine d’où je t’appelle« 

Pour la partie appel téléphonique, tout a très bien fonctionné. L’appairage avec le téléphone, une fois le paramétrage fait, est automatique à chaque mise sous tension du casque jet Sena. Aucune perte du signal Bluetooth à déplorer. Le rendu de la voix de votre interlocuteur est clair, son volume est aisément réglable d’un simple mouvement de la main gauche. Votre voix est parfaitement transmise et votre interlocuteur ne se doute quasiment pas que vous êtes en train d’exploser un chrono au moment où vous dictez la liste de courses. Au-delà de 80-90 km/h, de part la nature jet du Savage et en l’absence d’écran, je ne parvenais plus à attendre convenablement la conversation et les turbulences gênaient la restitution de ma voix. Avec l’écran Bubble Dexter, on gagne en clarté à mesure qu’on perd en bruits aérodynamiques.

Si comme moi vous avez du mal avec les kit Bluetooth pour Jet et leur micro perche moumouté qui pendouille devant vos lèvres purpurines, vous considérerez l’achat de ce casque jet Sena Savage. Le Jet est de très bonne qualité, avec ses nombreux accessoires, et le kit 10s répondra à la grande majorité de vos besoins de communication avec brio. Certes, le manque de finitions différentes pourrait vous refroidir mais si la sobriété ne vous effraie pas, ce casque Sena sera votre complice pour des escapades en musique, de brunantes confidences en chemin ou des debriefing d’arsouilles en live.

Poids4.3
Confort4
Finitions4
Qualité sonore4
Fonctionnalités4.8
Rapport qualité / prix3.5

Mon avis : un jet pré-équipé Bluetooth qualitatif et prêt à rouler

Le casque jet Sena Savage permet aux moins bricoleurs ou aux plus pressés de bénéficier d'un très bon casque jet au look vintage mais à la conception et aux matériaux modernes, tout en bénéficiant des prouesses technologiques et de la facilité d'utilisation du Kit 10S de chez Sena. L'absence de micro perche disgracieux est un vrai plus, surtout avec les performances proposées. Un vrai plaisir qui vous fera vous demander comment vous avez pu vous passer de cette technologie au quotidien !
4.1

Partagez cet article

Anthony

Passionné de moto et friand de tout ce qui touche à la culture motarde depuis l'adolescence, je ne suis pratiquant que grâce à la crise de la quarantaine. Je reste, pour le moment, scooteriste quotidien et par tous les temps depuis bientôt 4 ans. Je soigne mes trajectoires et pose le regard comme un vrai, pour le genou on verra plus tard!