Essai du jean John Doe Original


Jean John Doe Original

John Doe, c’est un peu l’inconnu bien célèbre… Parce que John Doe signifie pour les anglophones, une personne non identifiée, ou encore « Monsieur tout-le-monde ». Mais c’est aussi une référence dans l’équipement moto casual ! Cette marque allemande propose de superbes produits streetwear, du jean John Doe Original au blouson, en passant par les chemises de « bûcheron ». La gamme entière contient du kevlar, ce qui rend tous les produits résistants à l’abrasion. Voilà un fabricant qui a l’art d’allier la résistance et le « staïl » comme on dirait en bon franglais.

Le kevlar, c’est quoi ?

Le kevlar fait partie des matériaux qui ont révolutionné le monde ce dernier siècle. Si tu aimes te faire mousser avec les noms à rallonge, il est aussi appelé le poly-para-phénylène téréphtalamide. Ça te parle un peu plus ?

Bien des blessures ont été sauvées depuis sa découverte. Le kevlar fait notamment partie de la conception des gilets pare-balles, qui étaient autrefois fabriqués en acier. Ouais, tu imagines le poids… C’est une des grandes qualités du kevlar. Il est très résistant à la traction et à l’abrasion, tout en étant de faible densité.

Jean John Doe Original : fabrication avec Kevlar

Une fabrication qui intègre du kevlar pour le jean John Doe Original

Continuons sur la technique

Le jean John Doe Original est issu d’une fabrication 100 % coton avec une protection 100 % fibre d’aramide (le fameux kevlar). Fibre protection XTM : Crash de fibre d’aramide 100 % DuPont™ Kevlar® / côté peau 100 % Coolmax® pour le détail. Cette protection s’étend de la ceinture aux chevilles, ce qui n’est pas le cas de tous les jeans moto. C’est d’ailleurs une des raisons qui pourraient justifier son prix de 249 €. Oui, le kevlar ça n’est pas donné. Attention, il ne remplace pas un pantalon moto de niveau 1 ou 2. Je parlerais ici plutôt d’un pantalon de moto pour les petits trajets à basse vitesse et conduite urbaine.

Le jean John Doe Original : coton et kevlar

Le jean John Doe Original : fabrication 100 % coton et kevlar

Le jean John Doe Original a une doublure intérieure en maille pour le confort et la respirabilité. L’extérieur est traité hydrofuge pour repousser l’humidité. Ce pantalon John Doe est aussi coupe-vent… ce qui n’est pas un luxe lors des fraîcheurs matinales, quand on a les genoux qui deviennent violets après une heure de route.

Les concepteurs lui ont confié des poches intérieures aux genoux et sur les hanches afin d’accueillir des protections. Malheureusement, elles sont en option. Mouais comme tu dis… Les poches sont compatibles pour recevoir les protections JDE0007 et JDE0008.

Enfin, le jean John Doe Original se ferme avec un bouton et une braguette, détail important pour les envies pressantes sur le bord de route.

Focus sur le Jean John Doe Original

John Doe Motorsports : marque allemande de qualité

Niveau confort

Au premier enfilage, je t’avoue que je ne savais plus si j’allais rider ou bien me coucher. Dans le jean John Doe Original, tu te sens comme dans ton pyjama. Il est très confortable, et la doublure intérieure est très douce, ce qui offre une sensation plus qu’agréable sur tes jambes épilées à la perfection.

Le pantalon est très élastique, ce qui est top à moto. Avec certains jeans, tu te sens comme dans des tubes de PVC, et tu dois souvent te mettre debout sur la moto pour ajuster sa position avant de prendre la route. Pour le coup, John Doe nous offre un jean hyper souple !

Jean John Doe en position de conduite

Super souplesse en position de conduite

Peut-être un petit hic au départ, on sent le velcro des poches de protection sur les genoux. Je dois dire que je m’y suis rapidement habitué, on les oublie vite.

La doublure kevlar tiendra chaud, cependant elle ne te fera pas traverser la Sibérie ou même la France en plein hiver. Par contre, elle risque de te tenir un peu trop chaud lors de journées de forte chaleur. Enfin on parle de water-repellent, mais pas d’imperméabilité !

Le style du Jean John Doe Original

Le jean John Doe Original a une coupe droite, passe-partout, voilà qui rime bien avec « John Doe ». C’est un peu comme le blouson Furygan Buck testé récemment, on est dans la discrétion et le casual. Si tu aimes aller bosser à moto, avec ce pantalon, fini le passage au vestiaire en arrivant au boulot ! Tu sais comment gagner cinq minutes à ta pause café.

Look casual pour le jean john doe original

Jean John Doe Original : un pantalon casual pour aller bosser

coupe du pantalon john doe original

De face comme de dos, le jean John Doe Original affiche une coupe droite, casual, passe-partout

La marque le propose en trois couleurs selon tes goûts et la fréquence à laquelle tu passes tes fringues à la machine. Tu trouveras le light blue, celui que je teste, le dark blue et le used black qui te sera très utile si tu aimes essuyer tes mains pleines d’huile sur ton pantalon.

Concernant la taille, j’ai pris l’habituelle, et c’est plutôt bon. Un poil grand au niveau de la taille, mais avec ma ceinture préférée c’est top. Je ne suis pas bien gras, donc je dois avouer que j’ai un peu de mal à le remplir. Rien d’objectif, on est tous conçu différemment ! D’ailleurs, Motoblouz t’offre le retour si jamais la taille ne te convient pas. C’est toujours un plus quand tu commandes des vêtement sans pouvoir les essayer.

Le pantalon John Doe Original en coloris Light Blue

Coloris Light Blue testée ici pour le pantalon John Doe Original

Et pour conclure

Le jean John Doe Original permet de garder un look casual pour faire de la moto en ville par exemple. Il est très confortable en conduite, permet d’assurer une certaine protection aux jambes, et te protégera du climat humide automnal. Il évitera aussi la grosse pizza sur la cuisse en cas de glissade. Dommage que les protections genoux et hanches ne soient qu’en option, le pantalon coûte déjà assez cher…

Jean John Doe Original

En route : le jean John Doe Original

Coupe5
Confort4.5
Protection4
Prix2.5
Polyvalence3

Mon avis : une bonne protection de mi-saison

Le jean John Doe Original est un très bon investissement pour faire de la moto à la mi-saison avec un équipement "léger" tout en étant "protégé". Une vraie protection Kevlar justifie en partie son prix.
3.8

Partagez cet article

Sylvain

Débuté la moto en Inde il y a quatre ans, je me suis rapidement retrouvé à faire le tour du sous-continent puis à revenir en France avec une ancienne Royal Enfield. La mouche m'a piqué, je suis devenu un accroc du road trip moto. Depuis mon retour en France, je me suis mis au trail avec actuellement un Ténéré de 1990. Je crois que j'aime ce qui n'est pas tout jeune...