Consigne à casques Mains Lib’ : Participez !


La consigne à casques « libre service », voilà une idée qu’on aimerait bien voir fleurir dans nos villes… Baptisé Mains Lib’, ce concept de mobilier urbain pratique est en cours de développement, et à même besoin de vous pour avancer ! Découvrez-le ici.

Si vous suivez de près l’actualité moto, vous avez sans doute déjà eu vent de cette innovation développée par une jeune entreprise française : la consigne à casque Mains Lib’ ! Comme son nom le laisse penser, cette initiative judicieuse s’inscrit dans la mouvance en pleine progression du deux-roues comme moyen de transport urbain.

Constatant que les usagers de deux-roues, et particulièrement les motards, sont plus encombrés qu’autre chose par leur casque une fois arrivés à destination, François Jaubert, fondateur de Mains Lib’, a imaginé qu’ils seraient heureux de pouvoir mettre leur précieux heaume à l’abri le temps de leur arrêt. Bien vu !

Mains Lib’, la consigne à casque bien pratique

L’entrepreneur de 23 ans a donc réfléchi à une solution simple et efficace à ce problème qui nous a tous touché un jour ou l’autre. Le système de consigne à casque disposée dans le hall des lieux publics les plus courus lui est apparu comme la réponse évidente. En 2013, le projet Mains Lib’ voit le jour, et un an plus tard, ils sont déjà six à y prendre part, du designer industriel à l’ingénieur mécanique, en passant par le business développeur. Le concept séduit, ce qui pousse nombre de sites web motards à relayer son existence, à l’instar de Moto-Net, du Repaire ou de Motos-infos.

Les tests de la borne Mains Lib’ au NUMA – point de ralliement des startups parisiennes – ont commencé depuis quelques semaines. Les premiers résultats semblent plus que motivants et permettent à la jeune startup de faire la preuve du concept sur le terrain. En effet, plus de 95 % des utilisateurs se disent satisfaits du service proposé, qu’ils jugent « utile », « pertinent » et « très pratique ».

Participez au financement d’une application innovante !

Mais pour rendre système fabriqué en France plus utilisable, un nouvel axe d’optimisation est à l’étude : Mains Lib’ souhaite développer un système de paiement dématérialisé, de formules d’abonnements ainsi qu’un service de géolocalisation des bornes via une application que les motards pourront installer sur leur mobile.

Et c’est justement parce que nous sommes en première ligne des intéressés que Mains Lib’ s’adresse à nous. Une opération de financement participatif (ou crowdfounding) a donc été initiée afin que tout un chacun puisse s’impliquer – à la hauteur qui lui convient – dans ce nouvel axe d’amélioration des bornes Mains Lib’. La startup a pour objectif de lever 10 000 € via cette campagne et il lui reste encore près de 4 000 € à réunir pour atteindre ce montant.

Voilà une bonne opportunité d’encourager une entreprise en phase de lancement, pourvoyeuse d’un service qui nous serait bien utile ! Faites vite, vous n’avez plus que jusqu’à la fin de la semaine prochaine pour apporter votre pierre à l’édifice.

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

Echangez avec notre communauté !

1 commentaire(s)

Ajoutez le votre
  1. Nicolas 18 juin, 2014 at 17:50 Répondre

    Dommage que rien n’empêche les « ptits malins » (pour ne pas dire autre chose) d’accéder aux casques.On est pas à l’abri qu’ils écrivent dessus, mettent des cochonneries dedans, volent l’écran…(faut bien s’occuper)L’idée est bonne, le besoin réel, mais pour ces raisons, je garderai mon casque à la main…

Loading Facebook Comments ...