Casque moto intelligent : Jarvis revisité par Intel !


Vous : « Emmène-moi chez le concessionnaire moto ! »
Votre casque : « Pas assez d’essence dans le réservoir pour ça. Je te fais passer par la station service. »

Ce genre de dialogue surréaliste avec votre casque, semblable à un échange de Tony Stark avec Jarvis dans Iron Man (ou Michael Knight avec Kit dans K2000 pour les plus vieux jeu) ne relèvera bientôt plus de la science fiction ! Intel, le célèbre fabricant de microprocesseurs, est en train de bûcher sur un prototype de casque « intelligent » équipé pour analyser les données de la moto et répondre aux questions de son pilote. Magique !

Edison, homologue de Jarvis intégré à votre casque moto ?

Clé de voûte de ce casque connecté : Edison, un mini ordinateur mis au point par Intel, intégré dans la calotte. À peine plus grand qu’un timbre poste, ce micro-PC se connecte d’une part au smartphone du pilote, de l’autre au bus CAN de la moto (pour simplifier à l’extrême, le « réseau local » où sont connectés les différents calculateurs électroniques de la machine), puis recueille les données, les analyse, les croise, et remonte les infos au pilote sous forme digeste.

Deux ingénieurs du géant américain du semi-conducteur travaillent en collaboration avec BMW Motorrad sur le premier prototype de ce casque moto intelligent. Une BMW R 1200 GS a donc été mise à disposition par le constructeur allemand, qui a également livré des détails sur la façon dont les informations circulent au sein du bus CAN – car chaque constructeur dispose de sa propre « langue » pour coder les informations qui y circulent. Les ingénieurs ont donc dû apprendre à Edison comment interpréter ces données avant de pouvoir les traiter.

Le pilote formule donc une requête orale via un micro. Une application installée sur le smartphone (comparable à Siri sur iPhone) traduit cette question sous forme de données, les transmet à l’unité centrale qui élabore une réponse en fonction des informations remontées de la moto et puisées dans les applications routières du téléphone. Le retour se fait sous forme orale également grâce à un synthétiseur vocal, un choix qui le distingue du casque Skully Helmets équipé d’un système de vision tête haute pour transmettre les informations au motard.

Plus qu’un copilote, un véritable ange gardien !

Mais, dixit Intel, le système n’exécutera pas seulement les instructions du motard, il anticipera aussi ses besoins. L’exemple donné dans la vidéo ci-dessous (en anglais) est assez parlant : si la destination finale enregistrée sur le GPS n’est pas accessible avec le reste d’essence dans le réservoir, le système proposera d’abord un passage par une station-service. On peut également imaginer qu’il prévienne le pilote en cas de danger imminent sur la route, communique des informations sur la qualité du revêtement grâce aux capteurs ABS et autres anti-patinages…
Il pourrait même prévenir les urgences en cas de souci (un tel système a été testé sur un casque de vélo). Plus qu’un copilote, un véritable ange gardien !

Impossible de dire quand cette technologie alléchante débarquera sur le marché, et encore moins à quel prix. Mais elle révèle à quel point la communication sous toutes ses formes sera vraiment une caractéristique primordiale du casque de demain ! Bientôt des kits Intel en vente sur Motoblouz.com ?

D’après un article de Mikael Moreau sur le site presse d’intel.com

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

Echangez avec notre communauté !

1 commentaire(s)

Ajoutez le votre
  1. Jean AYMARD 23 mars, 2015 at 17:29 Répondre

    Vu le business-model à la google , ce procédé devrait être fourni gratuitement sur les casques puiqu’il va servir à nous pister et nous adresser des pubs ultra-ciblées .

Loading Facebook Comments ...