Essai du blouson en cuir DXR Chuck


De retour pour un nouveau test dans le dressing cuir de chez DXR. Après le Tredici, c’est le blouson en cuir DXR Chuck que j’enfile pour mes premiers rides post confinement.

Un look bien plus élaboré

Et BIM ! Voilà un cuir qui a la classe. Je n’ai rien contre le Tredici mais je dois dire que le blouson en cuir DXR Chuck n’a rien à lui envier. Chez DXR ça a bossé dur pour concevoir un blouson d’un esthétisme bien plus haut de gamme. Le grunge qui manquait au précédent est enfin là, merci !

Premièrement, le cuir est bien mieux travaillé. Son aspect beaucoup moins lisse laisse croire qu’il a déjà avalé pas mal de kilomètres. On peut sentir un vrai travail sur la matière. Entre la bande marron perforée et les surpiqûres matelassées aux épaules et aux coudes, le tout donne beaucoup de reliefs au blouson et allège visuellement les protections.

Ce blouson assume vraiment son style à la différence du précédent qui pourrait être un « entre-tout » venu tout droit des soldes de chez Celio. Oups ! C’est sorti tout seul. Oui, je sais les goûts et les couleurs…Ah tiens si, un petit défaut… On se serait bien passé du logo DXR en bas du dos, dont le design me paraît complètement incohérent avec le style du blouson. Entre nous, c’est histoire de titiller parce qu’il est vraiment discret.

essai du blouson en cuir DXR Chuck

Une protection peut-être supérieure

Sur le Chuck, DXR a collé un cuir de gros buffle, certes plus épais que celui d’une petite vache mais certainement bien plus résistant. Les équipements de protection coudes et épaules sont toujours des Safe-Max homologués CE. Et tu pourras toujours y enfiler une dorsale Back Protector CE de niveau 2. Cependant et comme souvent, tu devras te l’acheter en supplément.

pièce de cuir de buffle pour le blouson DXR Chuck

Le blouson en cuir DXR Chuck, une fois sur le dos

Il semble être un peu plus lourd, gage de qualité à mon goût. On se sent plus protégé. Les soufflets d’aisance à la taille font plutôt bien le job niveau mobilité, bien qu’esthétiquement, je ne trouve pas ça top. Et oui, on ne peut pas tout avoir !

Au niveau des protections des coudes, j’ai toujours le même problème quand je ne suis pas au guidon : elles tombent de quelques centimètres, ce qui est un peu inconfortable.

détails et finitions sur le blouson en cuir DXR Chuck

Sur la route

Bien que le cuir soit plus épais, je dirais que je suis presque plus confortable qu’avec le Tredici, certainement grâce aux soufflets d’aisance. La doublure amovible est la même et fait très bien son travail. Le bas du blouson tombe sous la ceinture, on oublie les courants d’air qui flirtent avec ton dos.

fermeture des manches DXR

Ergonomie

On retrouve sur le blouson en cuir DXR Chuck les mêmes poches que sur le Tredici, et deux de plus sur la poitrine et une sur la manche gauche. Les poignets sont zippés et ont une patte d’ajustement tout comme à la taille. Le col est court et se ferme à l’aide d’un bouton pression.

fermeture du col avec bouton pression

Conclusion

Le blouson en cuir DXR Chuck est à mes yeux un super blouson moto en cuir, à la vibe vintage et aux matières nobles, de la classe et du goût… Tu n’as plus qu’à te faire la plus belle des moustaches, enfiler ton jet et grimper sur ta pétoire.

Voir la fiche produit

Protection4
Coupe4.8
Souplesse3.8
Qualité / finition4

Mon avis : de la bonne came !

J'ai envie de te dire que le blouson en cuir DXR Chuck semble être vraiment de la bonne cam à un prix... plus qu'honnête.
4.2

Partagez cet article

Sylvain

Débuté la moto en Inde il y a quatre ans, je me suis rapidement retrouvé à faire le tour du sous-continent puis à revenir en France avec une ancienne Royal Enfield. La mouche m'a piqué, je suis devenu un accroc du road trip moto. Depuis mon retour en France, je me suis mis au trail avec actuellement un Ténéré de 1990. Je crois que j'aime ce qui n'est pas tout jeune...