Essai des baskets DXR Jordan


Difficile de passer à côté du phénomène « The Last Dance » ces derniers mois… Le documentaire retraçant la carrière de la légende Michael Jordan chez les Bulls a fait un carton sur une plateforme de streaming bien connue. Et le timing choisi par DXR pour sortir sa nouvelle paire de chaussures de moto semble proche de la perfection ! Vous l’aurez compris, les petites dernières surfent sur la mode inspirée des fameuses « AF1 » de la star américaine. Cependant, lorsqu’il est question d’équiper le motard? le look ne suffit pas : le confort et la sécurité au guidon passent avant tout. Curieux de vérifier si les baskets DXR Jordan appliquaient ces principes, je les ai mises à l’épreuve sur plusieurs semaines de kilomètres. Alors, vont-elles détrôner les Santa Cruz, numéro 1 dans mon cœur de motard ? Pour le savoir, rendez-vous dans les lignes qui suivent.

Baskets DXR Jordan : un style inspiré des parquets de la NBA ?

Cela fait un certain temps que DXR nous a habitués à soigner le look de ses créations. Cette année, la marque des Hauts-de-France frappe fort en présentant ces baskets DXR Jordan au style semblant tout droit venu des U.S.A.

logo DXR parfaitement intégré aux baskets DXR Jordan

Coutures doublées, logo parfaitement intégré : aucun doute les Jordan bénéficient du savoir-faire DXR !

Dès la réception du carton, je fus surpris par le soin apporté à l’emballage. En effet, chaque chaussure dispose d’une pochette individuelle afin de ne pas se marquer mutuellement dans le transport. Si j’avais déjà constaté la montée en gamme du packaging lors des tests des casques Dexter Comando et Proton AS-01, cette tendance se confirme une fois de plus.

packaging soigné pour les baskets DXR Jordan

Bref, passons aux choses sérieuses et détaillons les éléments du design des Jordan. Pour faire simple, on est en présence d’une paire de baskets montantes disposants d’une fermeture par lacets secondée par une sangle de serrage scratchée sur la partie haute. Si l’allure générale se rapproche des chaussures de basketball des années 80, la marque nordiste a forcément pris des libertés pour moderniser le genre. Quoi qu’il en soit, l’ensemble est fluide, et le jeu de textures renforce la sensation de robustesse dégagée. Comme toujours, les coutures sont propres, et les ajustements sont tout simplement exempts de tout reproche.

Le design au service de la sécurité

Alors que les designers des célèbres Jordan sont majoritairement tenus par des impératifs de look, ceux de DXR ont travaillé en tenant compte du facteur sécurité. Vous vous doutez qu’adapter une icône des parquets à la pratique de la moto demande un peu d’ingéniosité…

Ainsi, plusieurs éléments distinguent la Jordan motarde de sa cousine basketteuse. Tout d’abord, la hauteur de la tige est supérieure sur la chaussure de moto. Le but est d’offrir un niveau de protection optimal en enveloppant parfaitement la cheville du pilote. Ensuite, DXR a remplacé le cuir par un matériau microfibre de dernière génération. Offrant une excellente résistance à l’abrasion, il est aussi plus léger que la peau traditionnelle. À l’usage, les baskets DXR Jordan se sont avérées aussi à l’aise en moto qu’à pieds. Que vous les utilisiez au travail comme lors de balades à pieds, elles s’adapteront parfaitement à vos activités sans devenir un « poids » au fil de la journée.

style et sécurité pour les baskets DXR Jordan

Tige haute et conception en microfibre, la Jordan de DXR ne sacrifie pas la sécurité sur l’autel du style

Si la partie supérieure de la chaussure ne dispose pas de renfort pour le sélecteur, le revêtement épais laisse un sentiment de robustesse. Ce dernier ne présentait pas d’usure, même après plusieurs centaines de kilomètres parcourus et suite au changement de rapports répétés, et devrait bien vieillir. Seul bémol, j’ai regretté l’absence de protections au niveau des malléoles. Présents sur les DXR Santa Cruz, ces renforts souples permettent d’éviter de graves lésions en cas de chute.

Une ergonomie soignée

Depuis 3 ans que je teste ses produits, la marque DXR m’a habitué à soigner l’ergonomie de ses créations. Si intégrer des astuces sur un casque semble « facile », l’exercice se complique sur une paire de chaussures. Cependant, le fait que l’équipe de conception située dans les Hauts-de-France soit constituée de nombreux motards se ressent à nouveau lorsque l’on enfile les baskets DXR Jordan.

Justement, c’est dès l’enfilage que ces dernières vous livrent leur premier secret en matière d’ergonomie. En effet, il y a une petite languette dispo sur la partie arrière. Finies les galères au moment de se préparer : en tirant sur cette languette, chausser vos baskets de moto devient un jeu d’enfant. Simple et efficace, ce petit appendice n’est pas intégré aux dessins des GoFast Evo que j’ai testées récemment, et c’est bien dommage ! Cela m’aurait évité quelque suées… La marque a aussi équipé l’avant des baskets DXR Jordan d’une sangle à velcro. Située en haut des lacets, elle permet de les maintenir en place pour éviter qu’ils ne battent au vent et que, dans les cas les plus extrêmes, ils ne se coincent dans la transmission. Quand je vous dis que DXR pense design ET sécurité.

baskets faciles à enfiler les Jordan

Sangle à velcro sur l’avant, languette facilitant l’enfilage à l’arrière… les Jordan révèlent leurs premiers secrets

Bon, on a fait le point sur l’ergonomie « active »… Passons à la partie passive. Celle qui relève du design général de la chaussure. Une fois encore, dès les premiers coups de crayon, DXR a fait le job ! La semelle relativement fine permet de bien sentir les repose-pieds de la moto tout en se glissant facilement sous le sélecteur. Pour ma part, j’ai trouvé la hauteur de ces baskets parfaitement adaptée à la pratique du deux-roues. Le pied est bien maintenu mais la cheville garde sa mobilité : le top.

Et un bon niveau d’étanchéité

À la lecture de la fiche technique des baskets DXR Jordan, une ligne avait capté mon attention. La conception de ces baskets intègre en effet une membrane étanche. Tandis que l’automne normand apporte avec lui son lot de pluie, j’avais hâte de mettre à l’épreuve cette fameuse technologie « waterproof« .

Sympathique, le Dieu de la pluie qui avait certainement entendu mes prières m’a exaucé de fort belle manière à la mi-septembre. C’est au détour d’une balade de près de 250 kilomètres qu’un bel orage nous a accompagnés pendant plus d’une heure. Verdict ? Rien ! Pas une goutte n’a réussi à traverser la structure des Jordan pour venir tremper mes chaussettes qui sont restées totalement sèches, archi-sèches.

intérieur étanche et ventilé pour les baskets DXR Jordan

Ventilé mais étanche en cas de pluie, l’intérieur offre un confort appréciable

Si la membrane joue son rôle, je souhaitais aussi souligner le confort offert par le revêtement intérieur des baskets DXR. Légèrement rembourré, il se veut respirant. Perforé sur toute sa surface, il n’a pas créé d’échauffements, même après plus de 45 minutes de marche.

Look 4.5
Sécurité2.5
Poids4.5
Ergonomie4
Confort4.5
Finition4.5

Mon avis : style, confort et accessibilité

Du style, du confort et une chaussure de moto homologuée pour moins de 100 € : voilà ce que propose DXR avec ses baskets Jordan. Leur petit plus ? Une vraie étanchéité face aux averses... Et ça, alors que l'automne s'installe, c'est plutôt malin au moment de choisir sa prochaine paire de chaussures de moto.
4.1

Partagez cet article

JBuzZzLightyear

Motard dans l'âme depuis l'enfance, j'ai longtemps rêvé de pouvoir prendre la route au guidon de ma propre machine! Après avoir possédé des roadsters, des sportives ou encore un café racer moderne, c'est au guidon d'un trail que je navigue pour des trajets professionnels ou lors de balades plus ou moins longues. Passionné de compétition motocycliste, je m'éclate à photographier mes pilotes favoris sur les circuits de France et d'Europe...