Tuto IZYSCOOT #1 : Vérifier ses pneumatiques


Sans surprise, les pneumatiques d’un scooter comme d’une moto ont un rôle essentiel. En contact direct avec le sol, les pneus influent sur la bonne tenue de route du véhicule… Et donc sur votre sécurité. Ainsi, non seulement on ne les choisit pas à la légère, mais il est aussi important de contrôler ses pneumatiques régulièrement (pression et usure). On vous explique comment en vidéo avec Izyscoot.

Les différents modèles de pneumatiques

Urbain, GT, sportif… Tous les pneumatiques ne sont pas identiques. Et les caractéristiques des différents modèles influent sur l’adhérence, la durée de vie ainsi que sur la maniabilité de votre deux-roues. En fonction de quoi choisir les pneumatiques ?

  • De votre utilisation,
  • et du type de deux-roues.

Comment bien contrôler ses pneumatiques ?

Sans pression !

C’était juste pour le jeu de mot : la bonne pression d’un pneu est essentielle ! Elle doit être contrôlée tous les 15 jours en moyenne. Pourquoi ?

  • Un sous gonflage altère la tenue de route du véhicule,
  • augmente les risques de glissade,
  • allonge les distances de freinage,
  • entraîne une surconsommation du deux-roues,
  • accélère l’usure des pneumatiques,
  • et peut provoquer un éclatement.

Bref, il vaut mieux l’éviter. La valeur de pression idéale est notée dans le carnet d’entretien du véhicule. Vous roulez en duo ou transportez des charges lourdes ? Vous pouvez rajouter au moins 200 g à la pression préconisée. La pression d’un pneu se mesure avec un manomètre, à froid (c’est-à-dire au moins 1 h après avoir roulé).

Contrôler l’usure des pneumatiques

L’usure se mesure quant à elle via les sculptures présentes sur le pneu : la profondeur de ces sculptures ne doit pas être inférieure à 1,6 mm. C’est précis, et c’est important (c’est même une question du code de la route version 2018). Si le témoin d’usure est touché, il est fortement conseillé de changer les pneus… Pour augmenter votre sécurité, et aussi pour éviter une amende de 135 euros (quand même !).

A vérifier (très) régulièrement

Pensez aussi à vérifier régulièrement la présence d’entaille, de déchirure ou de tout autre corps étranger qui aurait pu trouver refuge dans la gomme de vos pneumatiques ou sur les flancs. La bande de roulement ne doit présenter aucun plat apparent. Et si les flancs du pneumatique commencent à craqueler, c’est signe de faiblesse. Et le pneu devra être changé.

Une dernière chose : sur un deux-roues, les pneumatiques s’usent plus vite à l’arrière qu’à l’avant. Cela dit, on recommande de changer les deux pneus en même temps pour une tenue de route optimale. Ça rou-le ?

Partagez cet article

Mathilde Tay

Rédactrice indépendante depuis 5 ans, je suis motarde « dépendante » depuis 4 ans. Oui, je suis celle que l’on appelle parfois « sac de sable », celle qui prend des vidéos pendant que son mari se régale à moto sur les routes et sous le soleil de Californie. Fan des road trip en trail, je suis aussi fan des vieilles bécanes. Le rêve ultime ? Que mon mari voit enfin le potentiel séduction du side-car, ou rouler les mains sur le guidon d’une Triumph Speed Twin de l’âge de mon papa (1946)