Bien choisir sa première moto A2 – 1ère partie


Choisir sa première moto - La Triumph Street Triple S

Le moment tant attendu est enfin arrivé : le permis moto en poche, vous vous apprêtez à vous offrir votre première moto. Mais comment choisir sa première moto A2 ? Dans cet article, Cédric (Le Moniteur Hors Des Clous) et Jean-Baptiste (JbuzzzLightYear) vont vous donner leurs conseils pour vous guider dans votre choix, passer en revue plusieurs machines du marché et vous donner leur avis en fonction de leurs affinités. Cette liste est bien entendu non exhaustive. N’hésitez pas à partager vos coups de cœur dans les commentaires !

Quelques conseils d’ordre général pour bien choisir sa première moto

Comme tout Néo Conducteur de deux-roues depuis juin 2016, vous êtes soumis pendant une période de 2 ans au choix d’une moto bridée à 47.5 cv (ou 35 kw). Avec une puissance limitée, il peut être préférable de s’orienter vers des machines de petite ou de moyenne cylindrée, pas ou peu bridées et plus légères.

En effet, il existe aussi sur le marché des motos dérivées de bécanes bien plus puissantes qui subissent un « double bridage » pour se plier à la réglementation des motos A2. Elles sont d’abord abaissées à 95 cv (le maximum pour une moto compatible A2) pour ensuite être « bridable » à 47.5 cv. Et le débridage post-permis moto A2 à plus de 95 cv sera, légalement, impossible ! Il s’agit de machines qui jouent sur le côté « valorisant » de la grosse moto. Néanmoins, elles se veulent bien moins « joueuses ». Aussi, elles sont souvent moins faciles à emmener que des modèles plus modestes, au poids et au gabarit bien plus en adéquation avec la puissance maximale imposée.

Ce choix reste cependant envisageable si vous savez que vous allez conserver cette moto au-delà de votre période A2, et que vous procéderez au débridage après avoir passé la formation pour le permis A.

Un mot concernant l’occasion

L’extension du permis moto A2 à tous les conducteurs a eu pour effet de dynamiser le marché des motos compatibles. En effet, de très nombreux motards optent pour un changement de moto une fois la période de 2 ans terminée, plutôt que pour le débridage. Ainsi la majorité des motos que nous vous présentons dans ce guide pour choisir sa première moto se trouvera en occasion. Dans sa version actuelle ou dans un millésime précédent.

A vous de guetter les bonnes affaires ! Mais attention aux tarifs surévalués sur les modèles les plus convoités, parfois déjà bien kilométrés ou équipés de nombreux accessoires. Gardez en tête le tarif neuf et le coût des éventuelles révisions majeures, si le kilométrage de la machine s’approche d’une des échéances prévues par le constructeur.

Définir ses besoins et ses envies

Avant de foncer tête baissée sur la machine de vos rêves, prenez le temps de bien y réfléchir. Au-delà du look, il est important d’imaginer quels sont vos besoins et/ou vos attentes. Il arrive parfois que la moto que l’on regarde en boucle pendant des mois sur le web et en vidéo, ne soit pas forcément la plus adaptée à ce que l’on souhaite réellement faire.

Pour éviter la déception après quelques mois, il est nécessaire d’y réfléchir de façon pragmatique. Posez-vous les bonnes questions : quelle utilisation vais-je faire de ma machine ? Plutôt voyageur avec des idées de road trip plein la tête ou plutôt « balade du dimanche » de quelques kilomètres au rythme sportif ? Chaque type de moto a un domaine d’action qui lui est propre. C’est justement ce que nous allons voir ensemble aux travers de différentes catégories pour bien choisir sa première moto.

Les Roadsters

Les roadsters modernes sont des « machines à tout faire » qui vont droit au but. L’essence même de la moto. Elles sont cependant loin d’être les « basiques » d’antan proposant souvent les dernières technologies. Attention toutefois au manque de protection qui peut limiter le champs d’action.

1. Honda CB500F

Avis de Cédric

La fiabilité et la facilité des CB500 n’est plus à démontrer. Si vous avez besoin d’une machine prête à affronter le quotidien sans broncher, elle se montre toute désignée. Bien finie et équilibrée, je regrette néanmoins son manque de pep’s… Le moteur se montrant assez linéaire.

Avis de JbuzZzLightYear

La CB500F, c’est ma Madeleine de Proust ! Ne cherchez pas, pour débuter et choisir sa première moto, c’est LA référence. Certes, elle n’est pas la plus acérée sur le plan du style et il existe plus complet au niveau de l’équipement de base… En revanche, une fois en selle, la facilité d’utilisation est déconcertante et sa polyvalence est impressionnante. J’en ai possédé une pendant deux ans, et j’en garde un excellent souvenir.

2. Kawasaki Z300 / Z400

Avis de Cédric

Moins sportive que les « grosses » Z, la parenté est cependant évidente concernant le look. Même si elle ne profite pas d’une partie-cycle au top (simple disque de frein), c’est amplement suffisant au vu du poids contenu. N’étant pas bridée (39 ch pour la Z300, 44.2 ch pour le Z400), le moteur se montre vif, souple et bien rempli, très amusant à exploiter jusqu’en haut du compte-tours. En revanche, l’ergonomie laisse à désirer et le duo ne sera qu’occasionnel… La nouvelle version en 400 cm³ apporte un surplus de couple bienvenu en usage extra-urbain.

Avis de JbuzZzLightYear

Si le style résolument inspiré de l’univers manga n’est pas ma tasse de thé, il faut reconnaître que la lignée des Z fait un carton dans l’Hexagone ! Les petites 400 semblent parfaitement adaptées à un usage urbain. Légèreté et agilité sont des critères à ne pas mettre de côté si vous débutez.

3. BMW G310R

Avis de Cédric

Même en petite cylindrée, BMW reste BMW. Confort et agrément au top, la BMW G310R a également pour elle le comportement très agréable et fun du monocylindre de 313 cm³ et 34 ch. Amusante sur les petites routes et en campagne, elle sait être une excellente moto A2 au quotidien. En revanche, elle ne sera pas la plus à l’aise sur les grands trajets empruntant de nombreuses voies rapides…

Avis de JbuzZzLightYear

Lancée il y a peu, les BMW G310R vous offrent l’opportunité de débuter sur une moto de la marque à l’hélice. Le style hérité de la F800 de dernière génération est moderne et passe-partout. Si vous cherchez une petite machine simple et dynamique, foncez ! Vous ne serez pas déçus.

4. Ducati Monster 797

Avis de Cédric

Rouler en Ducati, c’est un état d’esprit ! Ultra soignée, le Monster reste une machine intemporelle au look unique. Aspects pratiques limités, immense rayon de braquage et, moteur dont il faudra apprendre le « mode d’emploi » pour l’exploiter dans la bonne plage de régime, le 797 est bien un vrai Monster… Avec ses inconvénients.

Cependant, il est bien plus facile à prendre en main. Et la position est bien moins contraignante que sur les Ducati d’il y a plus de 10 ans. Ainsi, n’importe qui pourra l’adopter. N’étant pas beaucoup plus encombrant que certaines 125, notez qu’il est adapté aux petits gabarits. Clairement une moto passion où l’essentiel est de rouler, et de sentir vivre la mécanique.

Avis de JbuzZzLightYear

Si vous faites partie des gens que les bicylindres en V de la firme de Borgo Panigale laissent rêveurs depuis toujours, cette 797 est faite pour vous ! Porte d’entrée de la gamme italienne, le Monster est un roadster sympathique et bourré de charme. Son moteur est mythique, et malgré les préjugés, il sait se montrer parfaitement docile. En revanche, attention à la chute… Le prix des éléments de rechange peut vite faire grimper la facture et un ami en a fait l’expérience récemment.

5. Yamaha MT-07

Avis de Cédric

Yamaha a clairement fait un coup de maître avec la MT-07, en particulier grâce à son moteur vif et amusant. Certes, la partie-cycle n’est pas toujours à la hauteur, surtout en conduite dynamique, et les aspects pratiques sont ultra limités. Oubliez le duo pour autre chose que du dépannage, et les grands trajets ne seront pas les plus agréables. Mais cette moto A2 a pour elle sa facilité, sa légèreté et sa maniabilité. Victime de son succès, son plus grand défaut est peut-être qu’on en voit absolument partout. Pas l’idéal si vous cherchez l’originalité. Autrement, c’est clairement une valeur sûre.

Avis de JbuzZzLightYear

En débarquant sur le marché en 2014, le MT-07 s’apprêtait à révolutionner la catégorie des roadsters de moyenne cylindrée. Son comportement moteur explosif allié à sa légèreté en font une machine hyper joueuse. Seul bémol, régulièrement mis en avant, son amortissement peut calmer vos ardeurs sur les routes les plus déformées… Pour le reste, préparez-vous à mettre vos zygomatiques à l’épreuve ! Impossible de ne pas sourire bêtement à son guidon.

6. Aprilia Shiver 900

Avis de Cédric

Roadster ultra polyvalent, la Shiver est l’un des rares à proposer de telles capacités routières. Même bridée à 47.5 cv, cette moto a assez de couple pour vous emmener loin, seul ou en duo, sans souffrir. La selle, la position et l’espace à bord sont très convenables. Et la Shiver est loin d’être ennuyeuse sur les petits sorties sportives grâce à son V2 de 896 cm³.

Avis de JbuzZzLightYear

Tu veux rouler « différent » ? Hors de question de te balader au guidon de la machine de Monsieur Tout le Monde ? Bingo !

La Shiver est faite pour toi ! Entre son amortisseur placé en position latérale et ses échappements situés sous la selle, impossible de passer inaperçu. Mise à jour en 2017, elle gagne en agrément moteur et sa partie-cycle se veut rassurante. Si son prix la place parmi les machines les plus chères de la catégorie, elle justifie son tarif par sa qualité de finition et son équipement plutôt complet.

7. KTM Duke 390

Avis de Cédric

Valorisante malgré sa petite cylindrée, bardée de technologie qu’on retrouve habituellement sur des motos bien plus puissantes, et ultra compacte, la Duke 390 est la moto « jouet » par excellence. Le plaisir avant tout, de préférence sur les petites routes sinueuses. La précision offerte par la partie-cycle est excellente et sa légèreté en fait une vraie lame. De plus, avec 44 ch, cette moto A2 offre une puissance idéale, sans avoir à subir le moindre bridage.

Avis de JbuzZzLightYear

La Duke 390, c’est la moto sur laquelle j’ai débuté dès l’obtention de mon permis moto… Son point fort est sans conteste sa légèreté ! Son petit moteur monocylindre est volontaire et colle parfaitement à la philosophie Ready To Race de la marque autrichienne. Comme sa grande sœur, elle offre une position de conduite relativement droite, tirant vers celle d’un supermotard. Bien équipée, elle dispose d’un écran de contrôle très complet. Seul bémol : ses dimensions identiques à celles de la 125 peuvent la faire passer pour une « petite moto »…

8. KTM Duke 690

Avis de Cédric

Grande sœur de la Duke 390, la KTM Duke 690 offre le meilleur de ce que peut proposer une moto A2. Partie-cycle à la hauteur des ambitions très sportives, le maître-mot est l’efficacité. En version bridée, la 690 abandonne 30 ch pour être compatible A2. Mais elle continue de bénéficier du couple important de son gros monocylindre et d’une finition de haute volée…

Avis de JbuzZzLightYear

Actuellement propriétaire d’une Duke 690 en version « full », je suis tombé sous le charme du monocylindre autrichien… Dès la sortie de la première génération, KTM avait jeté les bases de ce que serait son roadster grand public : une machine bourrée de fun, et située à mi-chemin entre un supermotard et un roadster sportif. Au fil des générations, la Duke s’est peu à peu modernisée tout en gardant son âme de gros jouet pour adulte. Son moteur développe 75 ch et son poids maintenu sous les 160 kg en font une véritable arbalète déconcertante de vivacité !

9. Honda CB650R « Neo Sport Café »

Avis de Cédric

Évolution en profondeur de la CB650F, la CB650R 2019 se trouve désormais à mi-chemin entre le roadster conventionnel et la machine néo-rétro. Bien qu’elle subisse un bridage important (95 ch à l’origine) et qu’elle doive composer avec son poids de plus de 200 kg, l’orientation de la Honda devrait plaire à beaucoup de monde. Vous pourrez aussi vous laisser convaincre par l’onctuosité du 4 cylindres et l’équipement très haut de gamme.

Avis de JbuzZzLightYear

Si je n’ai pas encore essayé cette nouveauté du marché des roadsters mid-size, je dois avouer qu’il me tarde de me mettre à son guidon. Finie la sagesse absolue des CBF650 ! Honda semble avoir retrouvé la recette qui lui avait permis de lancer la légendaire Hornet. Avec un look qui balance entre classicisme et modernité et une finition soignée, la CB650R fait clairement envie. Avant de jeter votre dévolu sur cette dernière, pensez à prendre en compte son poids. Si les machines de la marque au blason ailé sont souvent bien équilibrées, choisir sa première moto autour des 200 kg impose de rester humble pour éviter les déconvenues…

10. Triumph Street Triple S

Avis de Cédric

Si vous vous laissez conquérir par une « grosse » pendant votre permis moto A2, le 3 cylindres de la Triumph peut être un choix pertinent. Souple et toujours vif, il est moins frustrant que d’autres machines amputées de la moitié de leur puissance. Le poids est contenu (168 kg à sec) et permet de bien s’amuser sur cette machine plus facile à prendre en main qu’il n’y paraît.

Avis de JbuzZzLightYear

Rouler en Street Triple, c’est avoir la garantie de prendre du plaisir à chaque sortie ! Le 3 cylindres anglais est un véritable élastique, capable de reprendre dès les plus bas régimes et de pousser fort dans les tours. Malgré un bridage forcément castrateur, le bloc de la Street S vous offre un agrément de conduite indéniable. Côté partie-cycle, rien à dire : les ingénieurs britanniques savent concevoir de véritables scalpels, très rassurants dans les courbes même sur un revêtement inégal.

_____________________________________________________________________________________________

Trails

Les trails modernes offrent des prestations bien supérieures à ce qu’on pourrait imaginer. Désormais excellentes voyageuses, elles proposent également des capacités de franchissement, et la possibilité d’emprunter les chemins de traverse là où le bitume se fait rare. Pour choisir sa première moto… taillée pour l’aventure !

11. BMW G310GS

Avis de Cédric

Ce trail au look inspiré de la grande sœur 1200GS joue clairement de cet atout. Même si la finition n’est pas tout à fait du même niveau (fabrication indienne), la petite GS offre de sacrées prestations. Surtout pour son prix contenu. Elle permettra même de s’aventurer hors du bitume sans le moindre problème, où elle profitera de son poids plume de 169 kg. En revanche, il s’agit d’une monture moins adaptée aux grands voyages sur autoroute.

Avis de JbuzZzLightYear

Surfant sur le succès de l’épouvantail 1200GS, la G310GS n’en reste pas moins une machine basique issue d’une alliance avec un fabricant indien. Sa légèreté laisse beaucoup de place à l’improvisation en hors-piste. Si son petit moteur n’est pas vraiment adapté aux longs trajets autoroutiers, il permet à la sauterelle allemande de conserver une consommation contenue.

12. Kawasaki VerSys X 300

Avis de Cédric

Oubliée dans nos contrées avec des volumes de vente très faibles, la plus petite des VerSys peut pourtant être une excellente option au moment de choisir sa première moto. Ce, en raison de sa polyvalence (rappelons que VerSys = Versatile System), de sa très faible consommation et de sa prise en main ultra facile. Il faudra juste passer au-delà de son esthétique assez particulière.

Avis de JbuzZzLightYear

Comme ses grandes sœurs, la VerSys 300 n’est pas une machine qui vient spontanément à l’esprit… Et pourtant ! Avec son prix attractif et sa mécanique éprouvée, elle représente un choix raisonnable pour celles et ceux qui cherchent une moto offrant de la polyvalence au quotidien.

13. BMW F850GS

Avis de Cédric

Baroudeuse équipée des dernières technologies, la F850GS propose des équipements et des possibilités qui n’ont pas grand chose à envier à sa grande sœur 1250GS. Surtout quand on prend en compte le poids de cette dernière. Plus légère, la 850 se montre plus adaptée aux jeunes permis moto qui voudraient s’initier au off road, tout en proposant une capacité à voyager bien plus importante que la petite G310GS. Avec un minimum d’option, le tarif s’élève bien vite, surtout pour une première machine… Cependant, impossible d’être déçu.

Avis de JbuzZzLightYear

Aucun doute : la véritable petite GS, c’est elle ! Entre ses vraies aptitudes en hors-piste, son look de baroudeuse et sa liste d’options longue comme le bras, elle perpétue une tradition chère à BMW. Bon, on ne va pas se mentir, sa garde au sol importante ne permet pas à mon mètre 75 de garder les deux pieds au sol. De plus, chaque option sélectionnée fera grimper une facture déjà salée…

14. Suzuki V-Strom 650 (DL 650)

Avis de Cédric

Equipée du moteur de l’illustre SV650 qui n’a plus à faire ses preuves, la V-Strom est une machine prête à vous embarquer au bout du monde (ou presque) avec armes et bagages, sans broncher. Pas la plus jolie, et parfois oubliée par les jeunes permis, c’est pourtant une excellente machine fiable, robuste et polyvalente.

Avis de JbuzZzLightYear

Pas vraiment sexy, la Suzuki V-Strom 650 dispose pourtant de la panoplie complète du trail, apte à sortir des sentiers battus… En effet, avec son bec de canard, son puissant optique et ses grandes roues, partir à l’aventure ne lui fait pas peur ! Véritable icône, son moteur V-Twin est un régal à utiliser. Et sachez qu’une version nommée XT, plus équipée, est disponible au catalogue. Pour 700 € de plus, vous accédez à une machine disposant de jantes rayonnées, de protège-mains et d’un sabot moteur. Le must pour les baroudeurs !

15. KTM 1090 Adventure (version L – limitée à 95 cv au lieu de 125 cv pour compatibilité bridage A2)

Avis de Cédric

Une fois les dernières machines vendues, la 1090 Adventure L va laisser sa place à la nouvelle 790. Cependant, c’est peut-être le moment de faire une bonne affaire ou de se tourner vers les occasions récentes. Lourde et chère, la KTM est une des plus « grosses » cylindrées disponibles en A2. Statutaire donc, mais pas forcément la plus adaptée aux jeunes permis. Quoique, sa facilité, sa maniabilité et sa prédisposition aux grands road trip ont su en séduire plus d’un !

Avis de JbuzZzLightYear

Amateurs de voyages, cette KTM 1090 Adventure est faite pour vous ! Position droite, carénages enveloppants et large selle permettent d’enchaîner les kilomètres sans connaître la sensation de fatigue… Côté look, la petite Adventure s’inspire clairement de sa grande sœur 1290. Du coup, on est face à une machine au gabarit imposant mais à la plastique très valorisante, surtout dans une catégorie moto A2 où les poids plumes sont devenus la norme.

Attention, les stocks de 1090 deviennent de plus en plus limités, et la 790 Adventure qui la remplace ne fait pas l’unanimité avec son style très marqué…

Partagez cet article

enjoytheride

Compte des articles collaboratifs publiés sur EnjoyTheRide. Les motards actifs sur le site écrivent à plusieurs ces articles pour vous renseigner et/ou vous divertir !