Essai des gants été Ixon RS Combat HP


Aaaah la saison estivale… Les motards quittent leur équipement cherchant à combattre le froid par tous les moyens pour un équipement permettant de rester au frais et ce sans négliger la sécurité. Les gants Ixon RS Combat HP offrent un début de réponse à cette problématique en échange de la somme d’une cinquantaine d’€uros? Test et réponses sur trois étés d’utilisation.

De la légèreté au service de l’efficacité

Proposés en noir intégral ou en bi-ton noir/blanc, les gants Ixon RS combat HP ont un look sobre et passe-partout, la coque carbone renforçant l’effet « racing », surtout en blanc.

Ce qui frappe lors des premières utilisations, c’est la légèreté de ces gants tout en donnant une impression de sécurité. Le secret ? Un savant mélange de matières textiles. Du mesh sur les phalanges et les carpes pour l’aération, du cuir de chèvre perforé cerclant la coque carbone, du lycra entre les doigts, du néoprène au poignet et enfin  du chamude au niveau de la paume. Une deuxième couche est d’ailleurs présente sur les points plus sensibles au frottement. La qualité de finition globale est au rendez-vous avec des surpiqûres aussi solides que discrètes. Un renfort en caoutchouc protège les premières phalanges de l’index et du majeur.

Les gants sont très faciles à enfiler et à serrer grâce à l’unique bande velcro. Il n’y a pas de point « creux » en extension et de point « serré » en flexion, bref, la taille parfaite pour chaque doigt. Les premiers tours de roue confirment les premières impressions, le mesh assure une parfaite aération sur l’ensemble de la main. Les gants s’avèrent particulièrement efficaces pour les grosses chaleurs et ce quelle que soit la vitesse. Bien qu’ils aèrent sans pour autant refroidir, leur plage d’utilisation optimale débute à partir de 15°c. En dessous de cette température, les longs trajets hors des villes peuvent paraître frais. Autant vous dire que ce n’est pas avec ces gants que vous allez suer !

Sécurité

Les gants sont homologués EPI certifié CE selon l’ancienne norme en vigueur. Point noir, lors de leur commercialisation, le pictogramme vous permettant d’éviter la verbalisation était sur une étiquette. Vous voyez, le genre d’étiquette qui vous gratte le poignet et dont vous réglez le compte au premier coup de ciseaux… Un pictogramme imprimé dans le textile est à prévoir pour la prochaine génération de gants.

Les Ixon RS Combat HP au quotidien

À peine enfilés les Ixon RS Combat HP s’oublient vite, très vite. Le chamude offre un grip efficace et sa souplesse ne gêne en aucun point, que ce soit dans les mouvements ou dans l’accès aux commandes de la monture, ce qui procure un excellent feeling. Après tout, rester maître de ses mouvements, c’est ça aussi la sécurité. Par très forte chaleur et notamment en trajet urbain, la transpiration peut accentuer la sensation de frottement des coutures internes sur la peau. Pas toujours agréable. Cette sensation sera cependant vite gommée dès que les limitations de vitesses s’élargissent, renforçant la parfaite aération de la main.

Et c’est là le point fort des gants Ixon RS Combat HP. En effet, votre humble serviteur a plusieurs fois du mouiller la chemise le gant. Ixon précise qu’ils ne sont pas étanches, et c’est vrai. Cependant, dès l’averse estivale terminée les gants ne tarderont pas à sécher vu leur aération. Ils restent néanmoins efficaces en cas de brume matinale ou crachin.

Les aspects pratiques

Les gants vous permettent d’effectuer quelques gestes annexes sans avoir à les retirer. Il est par exemple facile d’ouvrir sa veste même avec l’absence de tirettes, se saisir de sa carte bancaire pour régler son plein… Lors de la pause balade pédestre, Ixon a pensé à joindre une pression mâle sur languette dans un gant et femelle dans l’autre, vous permettant de les accrocher aux attaches ceinture de votre pantalon ou faciliter leur rangement. Classe.

Ixon nous précise que les gants disposent du « sensitive touch system » sur l’index et le majeur des gants. Le concept est bien pensé mais il devrait se situer plus haut sur la dernière phalange et se montrer plus solide. Au bout de 8 000 km ils ont tendance à disparaître. L’efficacité est au rendez-vous notamment avec un GPS placé dans une sacoche adaptée. Cependant, si vous utilisez une application smartphone, le mieux sera de les ôter pour saisir une adresse.

Le seul point noir majeur réside dans la lanière de serrage du poignet. Cette dernière est en caoutchouc un peu trop rigide. Ce qui a tendance à décrocher la bande velcro si vous ne prenez pas garde à la fixer au millimètre près. Le gant étant court, une fine partie de votre avant-bras peut se trouver  à nu. Coups de soleil garantis !

Dans la durée

Au bout de trois étés d’utilisation au quotidien ou pour les road trips, une constatation s’impose, il ne m’est jamais venu à l’idée de remplacer mes Ixon RS Combat HP. Les coutures sont particulièrement résistantes notamment sur les points les plus sensibles : raccords entre deux types de tissus, lanière de bande velcro, renforts au niveau de la paume. Seuls le mesh et le lycra s’effilochent.

Look9
Aération10
Confort8
Finition9
Durée de vie8

Mon avis : Des gants légers et confortables en toutes circonstances

A ce prix-là, vous aurez une paire de gants aérés vous permettant de conserver votre sensation de liberté tout en roulant avec un minimum de sécurité. Le concept global est bien pensé mais reste perfectible en terme de solidité des textiles au niveau des phalanges. Le rapport qualité/prix/durée de vie satisfera le motard qui veut des gants répondant aux obligations légales de sécurité tout en restant extrêmement souples et parfaitement aérés. Que ce soit pour un court trajet urbain ou un road trip ces gants comblent bien des attentes.
8.8

Partagez cet article

Gab

Moi c'est Gab', depuis que j'ai obtenu le précieux sésame en 2013, je roule sur mon Sportster pour déambuler sur les boulevards et plus récemment mon Africa Twin pour affronter les conditions climatiques hostiles ou pour rider vers d'autres horizons. Egalement cycliste et parfois automobiliste, je prône le partage, la responsabilité et la sagesse collective sur la route. Quoiqu'il en soit, je recherche l'équipement sachant allier style, efficacité et protection.