Essai du pantalon DXR Nazaire


Essai pantalon cargo DXR Nazaire

Mon dressing « pantalon moto » est on ne peut plus classique : des jeans pour le quotidien à la moto-école et les balades du week-end, des textiles épais pour l’hiver ou pour les conditions météo difficiles, et les cuirs pour les sorties plus sportives. L’idée d’essayer un pantalon cargo tel que ce pantalon DXR Nazaire ne m’avait cependant jamais traversé l’esprit. Et pourtant… Quelle surprise en matière de confort et d’aspects pratiques !

Un pantalon confortable et pratique, c’est bien, mais nous parlons d’un équipement moto… Ici l’objectif est aussi, et surtout, de vous protéger. Alors, quelles sont les solutions apportées pour vous protéger tout en conservant un bon niveau de confort ? Voyons-le ensemble, après deux mois d’utilisation (très) intensive du pantalon DXR Nazaire.

Pantalon DXR Nazaire, le cargo pour la moto

Le pantalon DXR Nazaire est un pantalon textile type cargo. Ce genre de pantalon est inspiré par les pantalons treillis militaires, en témoignent les (très) nombreuses poches. Il s’agit donc d’un pantalon utilitaire mais aussi d’une sorte d’alternative au pantalon baggy, en étant tout aussi décontracté et agréable à porter.

Essai du pantalon cargo DXR Nazaire

Côté droit, une grande poche cargo

Même s’il n’est pas aussi ample qu’à ses origines, le Nazaire assure un certain confort en optant pour une toile extérieure souple en coton. Le positionnement de ses poches permet également de gagner en volume au niveau des jambes.

Pantalon ample, comment allier confort et sécurité ?

Seulement voilà, comment allier pantalon ample au textile souple et sécurité en deux-roues ? Si vous lisez de temps à autre mes articles, vous savez à quel point il est important qu’un vêtement de moto soit bien ajusté pour que les protections jouent parfaitement leur rôle… Eh bien ici, l’astuce est dans la doublure ! En effet, même si l’aspect extérieur est ample, la doublure intérieure est ajustée, et maintient les protections parfaitement en place.

A ce sujet, le pantalon DXR Nazaire est livré avec des protections de genoux de la marque Smoothway homologuées CE de niveau 1. Celles-ci sont réglables sur deux positions en hauteur (environ 3 cm de différence) grâce à des bandes velcro. Elles sont assez souples pour se faire oublier que ce soit à moto ou à pied. Personnellement, je n’ai eu aucun problème à porter ce pantalon pendant toute une journée.

Protections de genoux du pantalon DXR Nazaire

Des protections souples pour les genoux, réglables sur deux hauteurs

Pour la sécurité, la protection à l’abrasion est assurée par des inserts composés de 60 % de fibres de Kevlar et 40 % de fibres de polyester. Pour le confort, la zone au contact de la peau est en polycoton. Du Mesh stretch est utilisé au niveau de l’entrejambe pour plus d’aisance. Notez que ce pantalon DXR est également conçu pour recevoir des protections de hanches optionnelles. De plus, il est homologué CE, certifié EPI de classe A.

homologation du pantalon DXR Nazaire

Le pantalon DXR Nazaire est homologué CE, EPI moto de classe A

Un look qui va avec (presque) tout

Je vous conseille de porter des chaussures qui contrastent avec ce pantalon DXR Nazaire, surtout dans ce coloris « Dark Grey ». Des baskets moto avec une petite touche de blanc seront parfaites. Notez qu’un coloris « Sand » est également dispo, peut-être plus adapté à un look néo-rétro. Quoi qu’il en soit, le Nazaire s’accorde à presque tous les styles, en fonction du reste de votre équipement. Personnellement, que ce soit avec un blouson textile ou un cuir, du roadster au trail en passant par le néo-rétro, je trouve que ce pantalon DXR trouve sa place dans presque tous les domaines de pratique.

Aspects pratiques : peut-on seulement faire plus ?

  • Côté gauche : 3 poches profondes dont une zippée et une cargo
  • Côté droit : 2 autres larges poches dont une cargo
  • Auxquelles s’ajoutent encore 2 poches arrières
poches du pantalon DXR Nazaire

Côté gauche, deux très grandes poches, dont une zippée

Rarement un pantalon moto, en dehors des pantalons du segment « adventure », aura bénéficié d’autant d’aspects pratiques ! Qui plus est, l’amplitude des poches cargo permet d’y placer beaucoup de choses sans aucune pression au niveau des jambes. C’est bien simple, pour mes journées de travail, tout se trouve dedans : deux téléphones, mes papiers, carte bancaire, stylos, trousseaux de clés… Mes poches de blouson sont bien vides depuis que j’utilise le pantalon DXR Nazaire.

Personnellement, je regrette simplement de ne pas avoir une seconde poche zippée sur le côté droit. Les deux bandes velcro sur les rabats des poches cargo font le job mais ne sont pas aussi sécurisantes qu’une fermeture à zip.

focus sur les poches et fermetures du pantalon DXR Nazaire

Poche à zip efficace, sous laquelle on trouve une poche fermée par des scratchs peut-être un peu petits

Notez enfin que le bouton et les zips employés sont tous de la maque YKK, gage de qualité dans le temps. Des footstraps permettent de tenir le bas du pantalon en place. Ceux-ci étant amovibles, je les ai personnellement retirés sans incidence vis-à-vis de la prise au vent.

fermetures YKK du pantalon DXR Nazaire

Le pantalon DXR Nazaire adopte des zips YKK

Un pantalon multi-saison ?

Ce pantalon DXR Nazaire se révèle être surprenamment polyvalent. Par à peine 10°C au petit matin ou par 25°C, on se sent toujours bien. C’est une nouvelle fois la doublure qu’il faut remercier. En laissant un espace assez conséquent entre le tissu extérieur et la doublure au plus proche des jambes, l’air prend place et joue le rôle d’isolant. De ce fait, on peut porter ce pantalon pendant une très grande partie de l’année.

protections aux hanches en option sur le pantalon DXR Nazaire

Le pantalon DXR Nazaire est prédisposé à recevoir des protections aux hanches en option.

Bien entendu, il ne s’agit pas d’un pantalon ventilé. Même si la doublure est respirante, par fortes chaleurs, il faudra éviter les environnements trop urbains pour pouvoir adopter une allure suffisante afin de ne pas avoir trop chaud. De même, la face extérieure étant en coton non ciré, il prend l’eau dès que la pluie arrive. L’intérieur n’est pas détrempé s’il ne s’agit que de quelques gouttes mais ne comptez pas rester au sec bien longtemps.

Bien choisir sa taille

Comme souvent chez DXR, les pantalons ne sont pas vraiment faits pour ceux qui (comme moi) ont les mollets très musclés. Cependant, je constate de l’amélioration sur ce point… Bravo aux équipes de designers ! En conséquence, même s’il s’agit ici d’un pantalon ample, attention à bien choisir votre taille sous peine de vous retrouver avec les mollets coincés dans la doublure.

produit DXR

La qualité des produits DXR ne cesse de surprendre

Personnellement, j’oscille entre L et XL pour les pantalons moto en fonction des marques. En matière de pantalon « civil », j’opte pour du 46 en général. Avec ce pantalon DXR Nazaire, j’ai dû choisir un 2XL pour être parfaitement à l’aise au niveau des jambes, même si le XL aurait été plus ajusté au niveau de la taille. Dans tous les cas, gardez à l’esprit que la doublure intérieure doit être ajustée et que vous ne devez pas « flotter » dedans. Autrement, les protections ne joueraient plus leur rôle. N’hésitez pas à profiter du retour gratuit si nécessaire !

double passant sur pantalon DXR Nazaire

Double passant pour la ceinture dans le dos qui évite au DXR Nazaire de « bailler »

 

Voir la fiche produit

Protection3
Confort5
Qualité / finition4.5
Coupe3.3
Souplesse5

Mon avis : un véritable coup de cœur

Véritable alternative au jean moto avec plus de confort et surtout, beaucoup plus d'aspects pratiques, le pantalon DXR Nazaire est un véritable coup de cœur ! Très agréable à porter et bien plus polyvalent qu'il n'y paraît, il pourra vous accompagner une très grande partie de l'année. Son look facile à accorder lui permet de trouver sa place dans presque tous les domaines de pratique du deux-roues. Il conviendra juste de bien choisir sa taille et de ne pas l'utiliser quand l'averse menace.
4

Partagez cet article

Cédric

Enseignant de la conduite depuis 2008 et motard depuis près de 20 ans, je suis le responsable moto du centre de formation à la sécurité routière CFSR, situé dans le Valenciennois. Nous préparons les élèves au permis mais nous formons également les futurs moniteurs de toute la région. J’ai également lancé le site "Le Moniteur Hors Des Clous !" en 2016 dans le but de partager le regard particulier que je porte sur l'actualité auto/moto et vulgariser les principes de sécurité routière. Bénéficiant au quotidien d'une position d’observateur privilégié, j'essaye d’apporter un éclairage particulier sur la prévention routière, la législation et la formation.