Essai Intercom / Caméra embarquée Sena 10C Pro


Le motovlog fait de plus en plus d’émules. Et avec sa caméra embarquée Sena 10C Pro, la compagnie sud coréenne ne s’est pas trompée. Il suffit de jeter un œil à YouTube pour se rendre compte que tous les types de motards tentent l’expérience. La « recette » classique consiste à monter une caméra type GoPro sur un casque auquel on adjoint un micro pour l’enregistrement de la voix (avec éventuellement une interface complémentaire). Mais quand on souhaite ajouter un intercom, ça commence à faire pas mal de matériel… Et donc de poids sur le casque. C’est en partant de ce postulat que Sena a conçu la caméra embarquée Sena 10C Pro : un intercom avec caméra intégrée dans le corps de l’appareil.

Voici le bilan de 6 semaines d’utilisation de cet appareil assez unique sur le marché. Voyons ensemble ce qu’il propose, ses avantages et inconvénients. Essayons de cerner à qui s’adresse cet intercom tout-en-un de Sena.

Un intercom, presque, comme les autres…

Bien qu’un peu plus imposant que les autres intercoms, surtout chez Sena qui excelle dans la miniaturisation de ses produits, à première vue, pas grand chose ne différencie la caméra embarquée Sena 10C Pro d’un communicateur classique. De près, seule la présence de l’objectif trahit la nature de l’appareil. Cette discrétion est plutôt bienvenue… Notamment, pour ceux qui souhaitent se lancer dans la vidéo moto sans l’attirail habituel, parfois pas facile à installer d’ailleurs.

Concernant l’installation, celle-ci est en tout point similaire au montage d’un intercom classique. Deux écouteurs qui s’installent facilement dans le casque et un micro. La caméra embarquée Sena 10C Pro est livrée avec un micro perche pour les casques jets et modulables, et un micro avec autocollant pour les intégraux. Ce dernier est particulièrement compact et ne posera aucun problème. Même dans les casques dont la mentonnière laisse un espace réduit devant le visage. Parfait pour les casques sportifs !

La caméra embarquée Sena 10C Pro est livrée avec tout le nécessaire pour une installation sur tous types de casques

Bien entendu, tout est fourni avec le kit pour couvrir le maximum de possibilités en fonction des casques. Cependant, je trouve dommage qu’il n’y ait pas un second ensemble de fixation double-face… Utile pour transférer l’appareil sur un autre casque ou en cas d’erreur de positionnement, par exemple. Pour adapter la distance entre les écouteurs et les oreilles (ajustement très important pour la bonne perception du son), vous trouverez aussi un ensemble de pads en mousse de différentes épaisseurs.

Le boîtier de l’intercom en lui-même se monte de deux façons : soit par un support fixé au casque avec un double face 3M, soit par une fixation type « clip » qui vient enserrer la base du casque et qui se règle via deux vis Allen (clé fournie dans le kit). C’est cette seconde solution que j’ai choisie pour cet essai, en le montant sur mon casque Dexter Adron. Cependant, évitez de faire la même erreur que moi : l’emplacement de l’intercom Sena 10C Pro sur ce casque me limite l’accès au levier de l’écran solaire. Prudence donc si vous disposez d’un casque agencé d’une façon similaire.

Une fois installé, il ne reste plus qu’à connecter le câble écouteurs/micro sur le boîtier. Il est dommage que Sena n’ait pas opté pour le même système que sur le 20S ou sur le Cardo PackTalk, par exemple, avec un câblage intégré au support. Ici, si vous retirez temporairement l’intercom, vous devrez vous débrouiller avec le câble qui pend dans le vide…

Des fonctions similaires aux autres intercoms de la marque

Radio FM, mode Vox qui permet de répondre au téléphone et d’activer certaines fonctions directement avec la voix… On retrouve toutes les fonctions présentes sur les intercoms Sena.

L’intercom / caméra embarquée Sena 10C Pro est compatible avec le protocole bluetooth A2DP (codex SBC) qui permet de profiter facilement de la musique stockée sur son smartphone. On retrouve aussi la molette et son bouton central présents sur d’autres intercoms Sena. Ils permettent de régler le volume, changer de morceau ou de station…

Bien entendu, il est tout à fait possible d’appairer le Sena à un GPS si vous en possédez un. Notez que vous pouvez connecter simultanément deux appareils bluetooth, et définir une « priorité » dans les réglages.

 

L'application Sena Utility, qui permet de procéder aux réglages de la partie communicateur

L’application Sena Utility, qui permet de procéder aux réglages de la partie communicateur

Tous les réglages de la partie « communicateur » se font par l’intermédiaire de l’application smartphone Sena Utility (disponible sur iOS et Android). Cela dit, il faudra passer sur un ordinateur (Windows ou Mac) et sur le logiciel Sena Device Manager pour procéder aux mises à jour de l’appareil.

Il faut passer par le logiciel Sena Device Manager pour procéder aux mises à jour du firmware du 10C Pro

Il faut passer par le logiciel Sena Device Manager pour procéder aux mises à jour du firmware du 10C Pro

Notez que ce logiciel permet aussi d’accéder aux différents réglages de la partie intercom… Mais pas aux réglages de la partie caméra. Pour ça, une autre application est nécessaire, nous le verrons plus loin.

En cas de besoin, les réglages de l'intercom sont également accessibles dans Sena Device Manager

En cas de besoin, les réglages de l’intercom sont également accessibles dans Sena Device Manager

Une portée correcte, mais pas de mode « mesh » comme sur les intercoms haut de gamme de la marque

En ce qui concerne la fonction intercom à proprement parler, l’appairage se réalise très facilement avec les autres intercoms Sena. Il ne pose pas de problème non plus avec des intercoms bluetooth d’autres marques (testé avec un Scala Rider G9x et le Dexter D-1).

La portée est annoncée à 1,6 km. Dans la pratique, cette distance est difficilement atteignable car il faut un environnement optimal et complètement dégagé. Sur la route, comptez entre 400 à 600 m (sans obstacle), ce qui reste tout à fait satisfaisant et dans la norme de ce qui existe actuellement.

Jusque 4 motards peuvent converser simultanément. Cependant, l’intercom / caméra embarquée Sena 10C Pro ne dispose pas de la technologie « Mesh » à l’instar du Sena 30K. Cette technologie permet en effet, par maillage, d’augmenter la portée en utilisant chaque motard comme relais. Ici, le Sena 10C Pro se contente d’une liaison bluetooth classique, mais de qualité. Le signal se perd rarement (et se rétablit rapidement dès que possible). Le son est clair et dépourvu d’interférences. Cette qualité audio doit beaucoup au système de réduction de bruit du micro. Il permet même d’atténuer très fortement le bruit du vent (si ce n’est, de le supprimer), même en roulant hors agglomération avec écran du casque ouvert. Un atout de poids pour l’enregistrement de la voix lors de la captation de vidéo, vous vous en doutez !

Enfin, chaque fonction dispose d’une annonce vocale, en français, claire et sans équivoque. En ce qui concerne la qualité audio, celle-ci est très correcte sans être toutefois exceptionnelle. Pour les plus mélomanes (et équipés d’un casque très bien insonorisé), on préférera nettement la qualité audio du Cardo PackTalk Bold. Mais encore une fois, ce n’est ici pas l’objectif de l’intercom / caméra embarquée Sena 10C Pro.

Horizon et élévation de la caméra : une question de réglages

Comme la spécificité du Sena 10C Pro est de proposer une caméra, on peut légitimement se poser la question de son orientation, étant donné la diversité des casques en matière de forme et de profil.

Là où le positionnement d’un intercom n’a au final que peu d’incidence, ici c’est évidemment bien plus important ! La solution adoptée par Sena est double. Sur la fixation, une bague permet de régler l’inclinaison verticale de l’appareil, tandis que l’objectif peut être pivoté sur quelques degrés (+/- 15°) afin d’obtenir un horizon le plus droit possible.

L'application Sena Caméra sur smartphone (iOS et Android) permet de modifier les différents paramètres de la caméra et de consulter les fichiers présents sur la carte SD

L’application Sena Caméra sur smartphone (iOS et Android) permet de modifier les différents paramètres de la caméra et de consulter les fichiers présents sur la carte SD (et de la formater si besoin)

Ces réglages sont faciles à réaliser… Mais il faudra probablement vous y reprendre à plusieurs fois pour obtenir le cadrage parfait. Pour vous aider, vous pouvez utiliser l’application pour smartphone (iOS et Android) Sena Camera qui permet de bénéficier d’un retour live de la caméra, en plus de donner accès à tous les réglages.

Lors de son activation, la caméra embarquée Sena 10C Pro crée un point d’accès Wi-Fi dédié au retour vidéo. Cependant, la majorité des téléphones priorisant les points d’accès Wi-Fi avec un accès internet actif, il sera peut-être nécessaire de faire un tour dans les options de réseau sans fil de votre téléphone afin de sélectionner manuellement le bon point d’accès.

En mode caméra, la caméra embarquée Sena 10C Pro crée un point d’accès Wi-Fi permettant d’accéder à un retour vidéo en « live » (environ 1.5s de latence)

Résolutions et cadence d’image

Cette caméra propose plusieurs résolutions :

  • Résolution QHD (2K) soit 2560 x 1440 à 30 images par secondes
  • Résolution HD (1080p) à 30fps ou 60fps

Même visualisé sur un écran 1080p, le gain apporté par la résolution QHD en termes de piqué d’image est sensible. Et ce gain de résolution (principale différence avec le 10C « classique ») permet éventuellement de recadrer l’image sans perte en post production, pour réaliser un zoom par exemple.

En ce qui concerne le débit vidéo (ou bitrate) pour ceux que ça intéresse, bien que Sena ne communique pas dessus, il s’établit à environ 40 MB/s max. Débit variable, avec une moyenne à environ 32 MB/s en résolution QHD.

Concernant la colorimétrie, il est appréciable de constater que l’image enregistrée par la caméra Sena a un profil assez plat. Comprenez que les couleurs ne sont pas sur-saturées pour donner un aspect plus brillant que la réalité, et vous laissant ainsi plus de marge de manœuvre en post production. Pour être un peu tatillon, dans certaines conditions, on peut légèrement constater que l’image tire parfois vers le rouge… Mais ça reste très léger.

Un autre petit bémol au sujet du réglage automatique de la luminosité. En faisant varier son exposition et/ou la sensibilité lors du passage d’un lieu clair à un lieu sombre (ou inversement), la caméra embarquée Sena 10C Pro marque des paliers dans son exposition. Et ces paliers sont visibles dans l’enregistrement. Rien de rédhibitoire, mais un manque de finesse absent des GoPro les plus récentes.

La caméra embarquée Sena 10C Pro propose également de prendre des photos d’un clic sur le bouton dédié à la caméra. Toutefois celles-ci n’ont rien d’exceptionnel, et semblent davantage être des images extraites du flux vidéo (même résolution de 2560 x 1440). On note également la présence d’un mode time-lapse.

Autonomie et stockage des médias de la caméra embarquée Sena 10C Pro

Avec 2 heures d’autonomie annoncées en enregistrement vidéo, je suis arrivé en réalité à 115 puis 118 minutes d’enregistrement vidéo (1440p) lors de mes essais. Sachant que j’ai entre-temps effectué plusieurs autres essais : liaison avec le téléphone (musique, appel téléphonique), radio FM… La caméra embarquée Sena 10C Pro s’en sort donc admirablement bien à ce sujet !

Cerise sur le gâteau, une fois que la batterie est devenue trop faible pour la vidéo, une annonce vocale « Batterie faible, enregistrement arrêté » intervient. Et la caméra passe en mode intercom « classique », en restant en fonction (veille) plus d’une bonne heure ! En mode conversation, Sena annonce plus de 17 heures d’autonomie.

Pour le stockage, tout se fait sur une carte micro SD (classe 10 minimum), avec une taille maximale de 64 Go. Avec une carte de cette taille, on peut enregistrer plus de 4 h 20 de vidéo en résolution QHD (1440p) ou FHD (1080p) à 60i/s. En 1080p 30i/s on atteint les 9 h 30 de vidéo.

Comparaison avec une GoPro

(Note : GoPro ou autre caméra d’action… Je compare ici avec les autres caméras en ma possession soit une GoPro Hero HD, GoPro Hero 7 Black, Xiaomi Yi 2K)

En dehors du manque de finesse de la luminosité, la caméra embarquée Sena 10C Pro s’en sort assez bien. Comme je le disais plus haut, le piqué d’image est plutôt correct en résolution QHD (1440p) ou en FHD (1080p). Toutefois, si le capteur se débrouille plutôt pas mal en faible luminosité, il montre ses limites à contre-jour en comparaison avec une GoPro, avec une légère perte de détails dans le cadre.

Le champ de vision horizontal (FOV pour Field Of View) est de 135° (125° sur la 10C « classique »). Soit légèrement plus que les 118° d’une GoPro Hero 7 en mode « Large ». Un FOV très correct donc, qui permet de voir sans souci l’ensemble du guidon, même sur les machines très larges comme mon Diavel.

Mais là où la caméra embarquée Sena 10C Pro subit le plus la comparaison avec une GoPro récente, c’est bien entendu concernant la stabilisation de l’image. En effet, sur la caméra Sena, aucune stabilisation, ni optique ni électronique.

Au sujet de la partie audio et l’enregistrement de la voix, une GoPro est dépendante du micro employé et de sa qualité, auquel il faut éventuellement ajouter un adaptateur. Donc difficile de donner un avis pertinent à ce sujet. Comme je l’expliquais plus haut, sachez que l’enregistrement sonore du Sena 10C bénéficie de la réduction de bruit du micro de l’intercom. La voix peut parfois sembler un peu étouffée et métallique, cependant elle reste claire en toute circonstance de façon réellement bluffante. Même quand le micro est directement exposé au vent dans mon intégral Dexter Adron à l’écran complètement ouvert. En revanche, les bruits extérieurs sont très peu présents sur l’enregistrement.

Alors… GoPro ou caméra embarquée Sena 10C Pro ?

A mon humble avis, si vous recherchez la qualité absolue et que vous ne vous souciez pas des contraintes liées à l’utilisation d’une GoPro récente (comme la GoPro Hero 7 Black et sa redoutable stabilisation « Hypersmooth ») à laquelle il faut adjoindre un micro de qualité, vous risquez de ne pas vous y retrouver avec la caméra embarquée Sena 10C Pro.

En revanche, si vous cherchez la simplicité d’utilisation/installation et que vous souhaitez disposer d’un intercom en plus, tout en ayant un minimum de contrainte, elle est clairement la solution idéale. On ne peut concevoir plus intuitif. L’installation se fait comme sur n’importe quel intercom et un simple clic permet de lancer l’enregistrement. C’est à mon sens, le gros point fort de cet appareil : sa simplicité d’utilisation.

De plus, il propose d’autres fonctions « bonus » particulièrement adaptées à la moto. Par exemple, la présence d’un mode référencement (ou tagging) : la caméra filme de façon continue, et lorsque vous voyez un événement dont vous souhaitez conserver une trace, un appui long sur le bouton dédié à la caméra lance l’enregistrement d’une séquence de 3 minutes (qui commence 30 secondes avant la pression du bouton). Autre fonction : la possibilité d’enregistrer en plus de sa propre voix, les communications avec les autres motards.

Question tarif, les ~350€ demandés font de la caméra embarquée Sena 10C Pro un appareil plutôt compétitif. Surtout quand on prend en compte toutes les fonctions proposées par cet intercom / caméra, en comparaison avec le coût d’un intercom équivalent + caméra d’action moyen de gamme + micro (et éventuels adaptateurs, supports…).

Enfin n’oublions pas le poids. Ici, le poids total ajouté au casque est inférieur à 120 grammes (le module seul pesant ~90 grammes). Difficile de faire mieux !

Fonctionnalités 4.3
Ergonomie3.9
Autonomie4.5
Qualité sonore 3.8
Portée 3.5
Facilité d'utilisation4.8

Mon avis : Une solution tout-en-un pour enregistrer ses sorties moto, brillante de simplicité

La caméra embarquée Sena 10C est une solution 2 en 1, intercom + caméra, originale sur le marché. Un appareil clairement pensé pour le motovlog. Et même si la caméra n'offre pas une prestation au niveau des dernières GoPro (pas de support 4K, ni de stabilisateur d'image) la qualité audio et vidéo offerte est très correcte. La solution proposée par Sena brille surtout par sa très grande simplicité d'utilisation : tout est intuitif, simple et efficace. De plus, il s'agit du système permettant d'enregistrer ses sorties moto le plus discret possible, très loin d'un duo intercom classique + caméra d'action montée sur le casque qui se veut bien plus contraignant. Concernant la partie communication, celle-ci est au niveau des autres intercoms de milieu de gamme de la marque et dispose des mêmes fonctions. En bref, un excellent produit pour se lancer sans se prendre la tête !
4

Partagez cet article

Cédric

Enseignant de la conduite et de la sécurité routière depuis 10 ans et motard depuis plus de 15 ans, j’ai lancé le site "Le Moniteur Hors Des Clous !" dans le but de partager le regard particulier que je portais sur l'actualité auto/moto, tout en amenant les lecteurs à penser “en dehors du cadre” concernant les événements en lien avec notre passion. Bénéficiant au quotidien d'une position d’observateur privilégié, j'essaye d’apporter un éclairage particulier sur la prévention routière, la législation et la formation, en dépassant les dogmes et en apportant les éléments nécessaires pour se forger sa propre opinion.