Tuto : Six étapes clés pour poser le genou à moto !


Ce petit tutoriel élaboré par Dan Netting de biketrackdayshub.com vous explique pas à pas comment vous placer sur la moto pour parvenir à poser le genou sur le bitume sans peine. Suivez le guide !

Poser le genou à moto n’est pas une fin en soi. Pourtant, si le bénéfice de cette manœuvre n’est pas aussi phénoménal qu’on pourrait l’imaginer, faire frotter à ces petits plaisirs que le pistard aime bien s’offrir ! Ce petit tutoriel vous explique en six point comment user au plus vite vos sliders. Respectez-les, et avec un peu d’entraînement, vous entendrez le plastique scratché sur les genoux de votre combinaison racler le bitume !

Vous serez sans doute surpris de savoir dans la plupart des cas, vous n’êtes pas loin de l’angle voulu pour arriver à vos fins.

Point 1 : Être stable sur ses repose-pieds

Chacun son truc pour poser confortablement ses pieds. L’essentiel est d’assurer une bonne stabilité. Pour ceux qui ne sont pas fixés sur la question, il est souvent recommandé de s’appuyer sur le bout du pied, comme si vous souhaitiez enrouler vos doigts de pied autour du repose-pied ! Cela permet notamment de lever le mollet sur la jambe extérieure (celui qui ne sera pas posé ce virage) et de verrouiller le genou dans le réservoir. Du côté intérieur, le talon se rapprochera plus facilement de la moto.

Point 2 : Vos jambes tiennent la moto

Ce sont vos jambes qui tiennent la moto, pas vos mains ! Avec les pieds correctement positionnées, la jambe extérieure se cale contre la moto, assurant le troisième point d’ancrage de votre corps avec les deux repose-pieds. Placez votre genoux aussi loin que possible, mais toujours sans tension. Votre talon intérieur peut se rapprocher de la moto, jusqu’à la platine du repose-pied si votre machine en est équipée, pour ouvrir plus facilement la jambe.

Point 3 : Déhanchez raisonnablement

Question déhanchement, le dosage est simple : vous pouvez y aller autant que vous voulez, aussi longtemps que vous restez stable et ancré sur la moto, sans avoir besoin de vous agripper au guidon. Certains sortent leur fessier entier, d’autres une demi-fesse… Si vous hésitez, optez pour le juste milieu ! Avec l’habitude, vous prendrez des repères plus précis.

Point 4 : Pas trop près du réservoir

Trop collé au réservoir, vous aurez tendance à tournez autour de celui-ci quand vous déhancherez, poussant votre genou intérieur vers l’avant de la moto plutôt que vers la piste. Le mieux pour débuter reste de s’asseoir à quelques centimètres du réservoir, cela rendra un mouvement de votre corps vers le côté plus naturel. En d’autres termes, l’intérieur de votre cuisse prendra la place de votre entrejambe. Là aussi, le avis divergent, et avec un peu d’habitude, faites confiance à votre ressenti pour vous placer au mieux.

Point 5 : N’oubliez pas votre tête

La bonne position - Photo Bikertrackdayshub.comUne fois de plus chacun son style, mais une la posture la plus adaptée au débutant et la plus neutre serait de placer votre tête où se trouve en principe le rétroviseur sur les sportives modernes. Imaginez que vous vous regardez dans le rétro, et vous n’êtes pas loin du compte ! Vu du dessus, tête et buste sont alignés, parallèlement à l’axe de la machine. Ce qu’il faut éviter, c’est de déhancher en gardant la tête derrière la bulle.

Point 6 : Gérez votre vitesse en douceur

Simple bon sens, même avec la position la plus parfaite, à 5 km/h, il ne se passera pas grand chose entre le slider et le bitume. Mais pas besoin de rouler à 150 km/h non plus, en particulier dans les courbes les plus serrées. Si le genou ne touche pas, laissez votre vitesse augmenter naturellement (et avec elle votre confiance) jusqu’à atteindre l’angle voulu. Prendre trop de vitesse rapidement, c’est prendre le risque de sortir de sa zone de confort.

Poser le genou à moto : Entraînez-vous dans votre garage !

Vous avez bien mémorisé ces six points ? Ne reste plus qu’à pratiquer ! Pour vous faire la main, vous pouvez commencer par prendre vos repères dans votre garage. Placez votre moto sur la béquille latérale, et entraînez-vous (sauf pour le point 6…), avec précaution tout de même – la perte d’équilibre est vite arrivée !
Apprenez à vous placer, et dès que vous sentez une tension dans vos bras, faites en sorte de reporter la charge sur vos jambes pour vous verrouiller sur la moto. Au final, vous devriez pouvoir relâcher complètement les mains ! Et rassurez-vous, une fois la moto en mouvement, l’effort sera moins intense.

Deux petits trucs supplémentaires

  1. En prenant la posture décrite ci-dessus, vous abaissez le centre de gravité, ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de pencher la moto aussi bas pour tourner autant qu’avant.
  2. Mettez-vous en position avant d’arriver à hauteur du virage pour vous y engager dans les meilleures conditions possibles.

Autre chose : toucher le bitume du slider, c’est bien, mais pour vraiment gagner en performance, d’autres facettes du pilotage moto apportent très vite un rendement supérieur, en particulier la portée du regard et la puissance en sortie de courbe. Nous y reviendrons !

Nous espérons que ces quelques pistes à explorer pour poser le genou à moto sur circuit vous rendront service. Mais n’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’une référence absolue et que certains pilotes expérimentés ont des préférences différentes.

N’hésitez pas à nous faire parvenir les photos de vos premiers « posés de genoux » avec un petit commentaires (par exemple en les partageant sur notre page Facebook), nous nous ferons un plaisir de les relayer !


Ce billet a été écrit par Dan Netting, éditeur de Biker Track Days Hub, un site britannique qui propose des conseils aux débutants qui désirent se lancer sur piste ou améliorer leurs résultats.
Un portail très pertinent à découvrir ici (pour les anglophones) : http://biketrackdayshub.com

À lire également :
Rouler sur piste avec sa moto de route ? Quelques conseils !
Tuto : Passer les vitesses sans embrayage à moto
Usure irrégulière des pneus piste moto : En identifier l’origine
Transporter sa moto sur une remorque : Quelques conseils !
Petits budgets : 5 motos pour rouler sur piste différemment

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

Echangez avec notre communauté !

5 commentaire(s)

Ajoutez le votre

Loading Facebook Comments ...