Casque Roof RO200 Fibre, retour en force sur le segment racing


Roof revient en force dans la catégorie des casques sportifs. Après avoir balancé un pavé dans la mare avec son fleuron racing, le R0200 Carbone, la marque française élargit sa gamme avec ce R0200 version fibre. On détaille ce futur best-seller, ici dans sa superbe déco Trojan !

Roof RO200 fibre, le casque racing moto à la sauce Roof

Quel style, quand même ! Il faut dire que le RO200 a fait l’objet d’un gros travail question aérodynamique. Admirez sa forme assez ronde de face, sans angle vif. Notez aussi les lèvres souples qui empêchent l’air de flirter avec les platines. Ceux qui ont eu la chance de le tester ont été impressionnés par la prise au vent vraiment faible. Un choix qui a aussi une incidence sur le bruit à bord. Et puis en cas de gamelle – ce que je ne vous souhaite pas, hein ! – ça facilite également la glisse contre les obstacles. Une bonne façon de limiter les lésions. Rien de pire qu’un casque qui s’accroche quelque part pour les cervicales…

Puisqu’on parle de sécurité, vous serez aussi content de savoir que le calottin interne fait appel à 5 EPS de densités différentes. Ça permet d’adapter l’amortissement à chaque zone de la tête. Une vraie mère poule pour votre crâne, ce casque ! Pour la calotte, on a affaire à de la fibre de verre. Un matériau résistant, parfaitement maîtrisé par Roof, qui l’emploie sur ses casques depuis ses débuts, dans les années 90.

Bien placé question poids

Et côté poids, qu’est-ce qu’il vaut, le RO200 Fibre ? Il rend 200 grammes à son homologue en carbone. Ça paraît beaucoup dit comme ça, mais en fait, ça ne fait que 1280 g sur la balance pour les tailles jusqu’à 58, et 1370 au-delà. À titre de comparaison, 1370 g, c’est plus ou moins le poids d’un Shoei X-Spirit 3. Autant dire qu’il est bien placé dans ce domaine. Le régime « Comme j’aime », c’est pas pour lui !

Pour autant, le RO200 fibre de verre reste assez civilisé. Il peut ainsi compter sur un champ de vision extra large, parfait si vous l’utilisez au quotidien. Imaginez : 210° d’angle de vision horizontal. C’est super ouvert ! Plus besoin de se vriller les cervicales pour faire ses contrôles d’angle mort.

Roof RO200 fibre

Le Roof RO200 fibre, déco Troyan grise… Classe, non ?

Deux écrans et le Pinlock de série

Évidemment, ici, pas d’écran solaire, ça reste un casque sportif. Mais le RO200 est livré avec deux écrans : un premier fumé à 50% et un second dit « daynight », progressivement fumé du bas jusqu’en haut. Une pression de chaque côté sur les platines avec l’outil fourni et vous retirez l’écran facilement pour passer de l’un à l’autre.
Sur l’écran Daynight, vous pouvez monter la lentille anti-buée Pinlock fournie, elle aussi extra-large. Pour mémoire, c’est le top contre la buée.

Et contre la buée également, vous pourrez utiliser l’innovant système de ventilation de la mentonnière. Plutôt qu’un simple curseur libérant l’ouverture de l’orifice, c’est un conduit qui dirige le flux d’air sur deux positions : visage – quand il fait chaud – ou écran – quand il fait froid. Malin, très malin ! Et surtout très efficace, comme l’explique Thibaud qui a pu l’essayer et qui partage son expérience.

On nous pose souvent la question du port de lunettes avec les casques dont on vous parle. Le Roof RO200 Fibre est prévu pour les porteurs de lunettes. Cela dit, si les branches de vos lunettes sont larges, ça risque d’être un peu inconfortable.

Pour le serrage, rien de tel qu’une bonne vieille boucle double-D en alu. Vous ne trouverez pas plus léger, avec une fiabilité qui n’est plus à démontrer.

Un casque sportif qui se prêtera volontiers à un usage quotidien

Alors, ce nouveau Roof RO200 Fibre ? Un vrai casque moto sportif, super bien positionné par rapport à ses concurrents question légèreté et aérodynamique. Et dans le même temps, un casque plutôt sympa avec vous dès que vous quittez le circuit, avec son écran grand angle, son bon confort et son efficacité contre la buée matinale. Quant au tarif, il est dans la moyenne des casques racing, même si ça dépend des décos. Je vous laisse jeter un œil sur les différentes décos dispos pour vous en faire une idée !

À bientôt pour une nouvelle vidéo 😉

Partagez cet article

Charlotte

La patte féminine des vidéos Motoblouz, c'est moi ! Parmi les plus anciennes de la boîte, je baigne dans l'équipement et la passion de la moto depuis bientôt 10 années. Autant dire que j'ai un peu de recul sur la question ! Je suis une mordue de sportives, mais globalement, tout ce qui a un moteur et deux roues me branche... Allez, restez prudents, et #EnjoyTheRide ;-)