Le Printemps revient : Nos conseils pour repartir plein gaz !


L’hiver, il y a bien souvent 2 écoles : d’un côté les indéboulonnables du deux-roues qui sortent leur moto qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. De l’autre, celles et ceux qui préfèrent bien sagement remiser leur fidèle destrier dans le garage et attendre patiemment que les températures soient plus clémentes pour repartir de plus belle.

Si vous faites partie de cette seconde catégorie, vous n’êtes peut-être pas sans savoir qu’il est nécessaire de suivre certaines consignes pour que la remise en marche de votre machine se déroule sous les meilleurs auspices. Après avoir fait le tour du paddock, nous vous livrons ici tous nos bons conseils pour repartir du bon pied et nettoyer sa moto de la meilleure manière possible.

Suivez le guide !

1 – La batterie, tu rechargeras

C’est la toute première étape que vous devez respecter quand vous sortez la moto de son hivernage.

Après 3 mois d’immobilisation, il y a de forte chance que votre batterie se soit totalement déchargée. Rechargez la donc intégralement, et profitez-en (pendant que vous y êtes) pour donner un petit coup de brosse en laiton sur les cosses, histoire de retirer l’éventuelle oxydation accumulée.

Voir notre tuto « Entretenir sa batterie moto »

Charger batterie moto

2 – De ta chaîne, tu t’occuperas

Au sein du paddock, on est unanime : la chaîne est un point de contrôle incontournable après plusieurs mois d’inutilisation.

La première étape consiste à graisser la chaîne. Bien évidemment, on ne la lubrifie pas dans son ensemble : concentrez-vous sur les dents des pignons, ainsi que sur l’intérieur et à la surface des rouleaux. Faites bien attention à ne pas trop graisser l’ensemble : mieux vaut réitérer l’opération de manière fréquente.

Après avoir nettoyé votre chaîne, le moment sera venue de la tendre si le besoin s’en fait sentir.

Voir notre tuto vidéo « entretenir son kit chaîne »

3 – Tes pneus, tu vérifieras

Point de sécurité sans des pneus en bon état ! À la sortie de l’hiver, il convient donc de prendre le pouls de vos pneumatiques.

Contrôlez tout d’abord le niveau d’usure de vos pneus. Comment ? En contrôlant les témoins d’usure (ok c’était facile en fait) situés au niveau de la bande de roulement, ainsi qu’en jetant un oeil aux flans de vos pneus.

Après avoir réalisé cette étape, viens celle de la pression. On le sait, une bonne tenue de route est indissociable de pneus correctement gonflés. Faites donc en sorte de regonfler vos pneumatiques en respectant les recommandations du constructeur.

Pression des pneus

4 – Tes niveaux, tu contrôleras

Huile, liquide de refroidissement, liquide de freins : les niveaux à contrôler sur une moto ne manquent pas. Il conviendra donc de faire le tour de tous ces indicateurs avant de repartir à l’aventure avec votre engin.

Petite astuce bonus : puisque vous en êtes à vérifier les différents niveaux de votre moto, profitez-en pour regarder s’il vous reste encore suffisamment d’essence avant de partir !

Voir notre tuto vidéo « faire sa vidange moto »

5 – Ton carénage, tu briqueras

Ce n’est un secret pour personne : quand la moto est remisée dans le garage pendant plusieurs semaines, celle-ci est immanquablement couverte d’une fine couche de poussière.

Et si vous en profitiez pour faire le ménage de printemps de votre deux-roues ? Munissez-vous de votre meilleure éponge, d’un peu d’eau savonneuse, et le tour est joué : votre moto sera plus belle que jamais !

Voilà, vous êtes près à repartir du bon pied ! Avant de prendre la route, assurez-vous quand même que tous les éléments de sécurité (feux, clignotants…) fonctionnent parfaitement bien. Et à vous les routes ensoleillées !

Partagez cet article

Guillaume Dupont

Passionné de moto depuis mon plus jeune âge, je m'intéresse particulièrement à l'actualité sportive du deux roues. J'ai aussi un oeil avisé sur tous les résultats de la team Motoblouz, dont je ne manque aucune course !