Essai du casque intégral Shark Spartan Carbon 1.2


essai du casque Shark Spartan Carbon 1.2

Commercialisé depuis quelques temps déjà, le casque Shark Spartan fait partie des best-sellers de la marque française. Il faut dire que son look a su séduire une large frange de motards et scootéristes, tandis que son tarif contenu au vu de la technologie employée en a fait un des meilleurs rapport qualité / prix du marché. Après un mois en sa compagnie sur les routes des Hauts-de-France, voyons ensemble ce qui fait le succès du Spartan et les nouveautés apportées par sa dernière version, le casque Shark Spartan Carbon 1.2. Les principaux défauts qui lui ont été reprochés à l’époque ont-ils été corrigés ?

Notez qu’il s’agit ici de la version à la calotte fibre recouverte de carbone sur la couche externe, ce qui a son importance. Vous pouvez également retrouver le test de la première version du Shark Spartan réalisé par Meushli afin de comprendre les différentes évolutions.

Design original, version 1.2 et origines sportives

Le casque Shark Spartan reprend la finition des modèles sportifs les plus haut de gamme de la marque. Ce niveau de qualité est rare sur un casque positionné « milieu de gamme » en termes de tarif. Le vernis extérieur donne un aspect brillant très valorisant, sublimant la trame carbone présente en dessous.

Essai casque Shark Spartan 1.2 Carbon

Le casque Shark Spartan Carbon 1.2 est très valorisant grâce à sa finition irréprochable. Un niveau rarement atteint par des casques dans cette fourchette tarifaire.

Parmi les nouveautés de cette version 1.2, l’intérieur est complètement revu. Désormais on retrouve des mousses et un tissu très haut de gamme, quasiment identique à celui du Race-R Pro GP. De plus, le choix d’une couleur bleue pour le tissu renforce encore l’aspect haut de gamme du Spartan, à l’instar de ce qui existe sur les casques racing.

A ce sujet, il emprunte beaucoup aux intégraux les plus sportifs de la marque telles que sa conception en soufflerie ou sa boucle double-D… Néanmoins, ne nous y trompons pas : le casque Shark Spartan Carbon 1.2 offre un domaine d’utilisation bien plus large, nous le verrons plus bas. Reprendre le meilleur des technos des deux mondes pour un casque sport-gt au top ? Il y a de ça ! Et au passage, cette nouvelle version corrige bien les principaux défauts de son homologue de 2016.

Fibres, carbone… ? Les deux !

Au premier coup d’œil, aucun doute : ce casque Shark est bien un casque carbone… Seulement voilà, seule la couche externe de la calotte est en carbone. La calotte interne quant à elle fait appel à de la fibre de verre et une mousse EPS. Cette mousse adopte d’ailleurs une densité différente en fonction de la zone du casque afin de renforcer la sécurité aux endroits critiques, tout en conservant un poids contenu.

De ce fait, il ne s’agit pas d’un des casques les plus légers du segment. Avec 1425 g mesurés par mes soins sur la balance (pour 1455 g annoncés en taille L), on ne peut pas le comparer aux casques 100 % carbone sur ce critère. Cependant, les masses de ce casque Shark Spartan Carbon 1.2 sont bien équilibrées et son poids se fait vite oublier. Ce, d’autant plus qu’il est muni d’un écran solaire interne et de tout le mécanisme qui va avec.

superbe trame carbone du casque Shark Spartan Carbon 1.2

Tout est fait pour sublimer la superbe trame carbone

L’intérêt de cette double structure est ailleurs. Avec le concours du nouvel intérieur complètement revu, l’énorme avantage est de permettre une insonorisation bien meilleure. En effet, les casques 100 % carbone sont souvent plus difficiles à insonoriser (même si ce n’est pas une fatalité comme Loïc vous l’avait expliqué). A ce sujet, rappelez-vous, le défaut d’insonorisation était une des principales critiques envers le Spartan de première génération.

Qualité optique surprenante mais champ de vision vertical réduit

Le casque Shark Spartan Carbon 1.2 adopte un écran VZ160, anti-rayure. Tout comme au moment de tester le Shark Race-R Pro GP en 2019, j’ai été bluffé par la qualité optique de cet écran. Il est presque surprenant de la retrouver sur un casque de cette gamme, à vrai dire ! Quasiment aucune déformation du champ visuel, une clarté absolue. Il faut l’essayer pour comprendre car souvent les écrans de casque bien plus haut de gamme n’arrivent pas à ce résultat. L’écran solaire dispose de la même qualité optique, parfait.

Un bémol est à apporter concernant le champ de vision. Excellent concernant le dégagement latéral, verticalement le casque Shark Spartan Carbon 1.2 est plus limité. Ainsi, le tableau de bord pourrait être difficile à voir sans baisser la tête sur des machines à la position très droite (ou si le tableau de bord est positionné très bas). Aucune inquiétude cependant pour une utilisation avec la très large majorité des roadsters ou sportives.

dégagement visuel vertical limité pour le casque Shark

Le dégagement visuel vertical du Shark Spartan 1.2 est limité mais aucun problème en roadster ou en sportive

Vous trouverez donc dans la dotation d’origine un unique écran clair, accompagné d’un Pinlock Max Vision 120. Il s’agit du modèle de Pinlock le plus performant, et il n’est pas fréquent de le trouver sur un casque positionné dans cette fourchette tarifaire. Enfin, l’écran se démonte simplement et rapidement grâce à un mécanisme ne nécessitant aucun outil.

Ecran solaire interne et écrans teintés optionnels

Notez que l’on retrouve cette même qualité optique sur les écrans teintés disponibles en option. En effet, l’écran noir que vous voyez sur les photos de cet essai n’est pas fourni avec le casque, il est vendu séparément. Cela dit, le tarif reste tout à fait raisonnable vu sa qualité.

écran clair et écran teinté pour le casque Shark Spartan Carbon 1.2

Le casque Shark Spartan Carbon 1.2 est livré uniquement avec un écran clair (photo de gauche). Des écrans teintés comme le « Smoke » (photo de droite) sont disponibles en option.

Ce casque Shark Spartan Carbon 1.2, notamment dans ce coloris « Strad Matt » (qui n’a rien de mat au final), semble conçu pour. D’ailleurs, de nombreuses photos sur le site du fabricant sont prises avec cet écran installé.

Attention cela dit, comme les autres écrans teintés au-delà de 30 % (et autres teintes iridium), ceux-ci ne sont PAS homologués pour un usage routier. C’est d’ailleurs cette obligation de conserver une transmission de la lumière visible d’au moins 70 % qui fait que les écrans pare-soleils internes sont souvent si « clairs ». Ici, celui du casque Shark est labélisé UV380. Il est également traité anti-rayure. Il offre une teinte légèrement bleutée, loin d’être désagréable…

Le mécanisme de commande, situé sur le haut du casque, est original mais redoutablement efficace à mon goût ! Peu importe le type de gants utilisé, le contrôle est parfait. On ne cherche jamais le curseur, même avec d’épais gants hiver. Bien vu !

commande écran solaire sur casque Shark

La commande de l’écran solaire du Spartan 1.2 est redoutable d’efficacité, peu importe le type de gants portés

Un intérieur (très) haut de gamme

Les mousses intérieures du casque Shark Spartan Carbon 1.2 sont revêtues d’un textile « Microtech » aux propriétés antibactériennes et anti-transpirantes labellisées « Aegis ». Extrêmement doux et confortable, c’est une réussite. L’aspect fait très haut de gamme, d’ailleurs celui-ci est désormais également dérivé de l’intérieur présent dans le Race-R Pro GP, fleuron de la marque Marseillaise.

Tous les éléments de cet intérieur sont entièrement démontables et lavables en machine. Optez pour une température de maximum 30°C et un cycle doux.

Une insonorisation surprenante

Comme je le disais plus haut, c’est là où la double structure fibre / carbone prend tout son sens. Rarement un casque muni de carbone ne s’est montré aussi silencieux. Un silence également à mettre au crédit de la technique « Sharkskin » qui permet de faire coïncider le profil de l’écran et celui de la calotte externe. Ainsi, l’écoulement de l’air à la surface n’est pas perturbé, ceci élimine grandement les effets de sifflement.

Il subsiste encore des bruits, plutôt situés dans les basses fréquences sur voies rapides, mais rien de réellement dérangeant. Même si ça ne suffit pas à en faire une des références sur le marché en la matière, l’insonorisation de ce casque intégral est située dans le haut du panier.

système fixation écran du casque Shark Spartan 1.2

Fixation de l’écran sans outil et système « autoseal » pour une étanchéité parfaite

Le mécanisme de l’écran adopte le système « Autoseal » de la marque. Il s’agit ici de plaquer l’écran au casque à chaque fermeture afin d’augmenter encore l’étanchéité sur le pourtour. Résultat, une jonction parfaite : aucun filet d’air ne passe et le bruit est encore réduit, assurant également un excellent agrément pendant la saison froide en bloquant l’eau et le froid.

Une version Spartan GT existe (testé également par Meushli en 2020), encore mieux isolée par le dessous pour les gros rouleurs. Cependant, ce casque Spartan 1.2 offre déjà une large plage d’utilisation.

Aspects pratiques : bien vue la bavette !

Le casque Shark Spartan Carbon 1.2 adopte le système « Easyfit » de la marque pour faciliter l’insertion de lunettes. J’ai déjà eu l’occasion de le dire dans d’autres essais, il s’agit ici de celui qui laisse le plus de place comparativement aux autres marques. Même pour les montures épaisses.

Essai casque Shark Spartan 1.2 Carbon

Astucieux, la bavette anti-remous est rétractable, même en roulant !

On trouve également une très astucieuse bavette anti-remous rétractable. Facile à déployer sans même avoir besoin de retirer le casque de la tête, ce système permet de s’adapter au mieux aux variations de température. Un gros plus niveau confort ! Enfin notez que le Spartan est pré-équipé pour recevoir l’intercom SharkTooth du fabricant. Bien entendu, l’installation d’autres intercoms reste possible.

système easyfit de Shark pour porter des lunettes sous son casque

Le système Easy Fit de Shark reste la référence pour les porteurs de lunettes, même avec des montures épaisses

Ventilation et stabilité

Même si son design pourrait presque paraître « classique » vu de face, les deux ailerons changent clairement la donne de profil et de l’arrière. Ces spoilers cachent des extracteurs d’air par effet venturi, plutôt efficaces. Ceux-ci jouent également pour beaucoup dans la signature visuelle du Shark Spartan.

ailerons arrières du casque Shark Spartan Carbon 1.2

Les deux ailerons à l’arrière sont la marque visuelle du Shark Spartan et cachent les extracteurs d’air par effet venturi

Il faut ajouter la présence d’une aération à la mentonnière plutôt classique ainsi qu’une large prise d’air au sommet du casque. Les commandes tombent sous les doigts et sont très faciles à manipuler, aucun souci de ce côté. La circulation de l’air est efficace voire très efficace sur le haut du crâne. Par 28°C, on ne souffre pas de la chaleur, même en circulant en milieu urbain.

ventilation à la mentonnière du casque Shark Spartan Carbon 1.2

La ventilation à la mentonnière et sa redirection vers l’intérieur de l’écran pour assurer le désembuage

Conçu en soufflerie, ce casque Shark Spartan Carbon 1.2 bénéficie d’une excellente stabilité. Même à allure élevée.

Roulez en sécurité

Comme dit précédemment, ce casque Shark opte pour une boucle double-D. Là aussi, si vous êtes familier avec mes articles, vous savez à quel point j’apprécie ce système, à la fois simple et sécurisant. Rappelons qu’il s’agit du seul système de fermeture de la jugulaire autorisé en compétition.

système de fermeture par boucle double-d

Fixation de la jugulaire par boucle double-D. Il n’y a pas plus simple et efficace !

Ce casque est bien entendu homologué selon la norme ECE 22.05. Cependant, le plus important à retenir est probablement son score de 4 étoiles sur 5 au protocole anglais SHARP (pour « Safety Helmet Assessment and Rating Program »). Une référence mondiale en termes de crash test pour les casques dédiés à la pratique du deux-roues.

bien classé selon le système SHARP

4 étoiles sur 5 au protocole de test anglais SHARP

Des décos et des écrans pour tous les goûts

Pour ce casque, Shark propose une très grande variété de coloris / décorations. Vous pouvez également le retrouver en version 100 % fibre, sans la « peau » de carbone de la version ici présentée. De même, un très large choix d’écrans est disponible. De quoi personnaliser encore davantage votre casque Shark Spartan Carbon 1.2 !

large choix de coloris pour le casque Shark Spartan Carbon 1.2

Le choix en termes de décos / coloris est pléthorique !

 

Voir la fiche produit

Poids4
Insonorisation4.5
Confort intérieur4.8
Champ de vision3.8
Qualité / finition4.8
Ventilation4.5

Mon avis : un casque sport-GT incontournable

Le casque Shark Spartan Carbon 1.2 reprend la formule qui a fait le succès de la première version, et l'améliore encore. Il reprend beaucoup d'éléments des casques racing les plus prestigieux de la marque Marseillaise et corrige les principaux écueils. Plus fort encore, nous avons ici une structure fibre et carbone qui permet de profiter des avantages de chaque matériau sans les inconvénients. Pour environ 300 €, nous avons une finition irréprochable digne de casques proposés au double de ce tarif. Le succès du Shark Spartan n'est pas prêt de s'arrêter !
4.5

Partagez cet article

Cédric

Enseignant de la conduite depuis 2008 et motard depuis près de 20 ans, je suis le responsable moto du centre de formation à la sécurité routière CFSR, situé dans le Valenciennois. Nous préparons les élèves au permis mais nous formons également les futurs moniteurs de toute la région. J’ai également lancé le site "Le Moniteur Hors Des Clous !" en 2016 dans le but de partager le regard particulier que je porte sur l'actualité auto/moto et vulgariser les principes de sécurité routière. Bénéficiant au quotidien d'une position d’observateur privilégié, j'essaye d’apporter un éclairage particulier sur la prévention routière, la législation et la formation.